Fort Omeyyade de Lerida Espagne

Publié le Mis à jour le

File:La Zuda.JPG
Le chateau Omeyyade as-Sudda de Madina Larida,  ‘AS-sudda  situé derrière la vieille cathédrale de Lleida. Son existence est documentée depuis l’an 883. Entre 1031 et 1 036, il a servi de refuge au détrôné Hisham III, dernier calife Omeyyade de Cordoue.

Ibn al-Athir nous relate la refondation de Madina Larida  [al-Kamil fi at-Tarikh.P. 289]

« En 270 (10 juillet 883), Ismâ’îl ben Moussa commença à rebâtir la ville de Lérida en Espagne. Ce personnage s’était révolté contre son souverain Mohammed, mais s’était, l’année précédente, arrangé avec lui.

Eu apprenant ses (projets de reconstruction), le prince franc de Barcelone réunit des troupes et s’avança contre lui pour l’empêcher d’y donner suite. Mais Ismâ’îl lui livra bataille, mit en fuite les polythéistes et en tua le plus grand nombre ; la majeure partie des cadavres resta longtemps sur le terrain (sans sépulture).

Afficher l'image d'origineLa première source relative au district de Lérida est un extrait de l’œuvre du géographe al-Ràzï (889-955), dont l’original est perdu. (Les Husun de Lerida, page 54 Philippe Senac)

Texte d’al-Râzï sur Lerida , traduction française E. Lévi-Provençal  :

« Le district de Tarragone touche à celui de Lerida. Lerida se trouve au Nord de Tarragone et à l’Est de Cordoue. Elle est située sur la rivière Segre, qui prend sa source dans la Sierra de Segre. Quand on fonda la ville, on trouva que cette rivière avait son origine (?) dans la région de Pallars. Ce cours d’eau se jette dans l’Ebre au pied d’un château appelé Miknâsa (Mequinenza). On en retire des paillettes d’or fin. Le Segre reçoit un affluent nommé Noguera. (Avant de se jeter dans l’Ebre), il joint son cours, ainsi que d’autres rivières, à une rivière dite des Oliviers (Wâdï al-Zaytûn = Cinca). Lerida possède sur son territoire des villes et des châteaux. L’un d’eux est Carabinas (Corbins) sur le rio Noguera (Ribagorzana). Un autre est Balaguer, sur le rio Segre. Un autre est le château de Fraga, situé sur la rivière des Oliviers (Cinca). (Fraga dispose d’une excellente vega couverte d’arbres et bien irriguée. Un autre château est celui d’ Alcolea de Cinca, avec un territoire bien arrosé et; complanté d’arbres et de vignobles. C’est une localité pourvue de beaucoup d’avantages. Un autre château est celui de Monzôn, extrêmement fort et élevé ; il domine le Cinca et a de belles vegas couvertes d’arbres et de vignes; c’est une grande et belle ville). Un autre château est celui de Tamarite (de Litera) ; un autre celui de Pedro (où l’on fabrique de bonnes étoffes ; un autre, celui de al-Baydâ’ (Albelda), qui est une forteresse très belle). Un autre château est celui qui s’appelle Almotaxon (Almudébar?), situé à 19 milles de Lerida (et à 80 de Saragosse). Lerida possède des vestiges antiques et c’est une localité très renommée. Sur son territoire se trouve le château de Belicana (Bellcaire ?), celui de Loribas (?) et celui de Lasegi (?). Quand les Musulmans entrèrent en Espagne, les habitants de ces châteaux conclurent avec eux un pacte; ils demeurèrent dans leurs châteaux et les musulmans avec eux, sans nulle discussion. Sur le territoire de Lerida il y a un château nommé Ayras (?), un autre nommé Destiben (?). Quand l’Espagne appartenait aux Musulmans, la reprise de ces châteaux tenait à cœur aux Chrétiens, et les Musulmans étaient obligés de se tenir tout le jour sur les parapets de leurs remparts. (De Lerida à Saragosse, il y a 100 milles. 100 autres de Lerida à Barcelone) » 

omeyyade espagne

Publicités