Voici la composition tribal non-exaustive des armées arabes venu en Afrique du nord et en al-Andalus , et des migrations venu d’Arabie (depuis les Omeyyades)

Publié le Mis à jour le

arrivearabeenafrik [640x480]

L’arrivée de l’Islam a réussi à unifié toute les tribus arabes, ils ont ensuite tous afflué fortement au Bilad al-Sham et en Irak tout deux sémitique en quelques années, les grandes villes de garnison des armées rashidun et omeyyades et ensuite abbasside ce sont développées.

La population locale, assyro-babylonienne qui partage un ancêtre linguistique et génétique étroit avec les arabes Qahtanites et Adnanites musulmans ont rapidement été arabisé et assimilé.

Les Phéniciens et les Carthaginois sémites moyen-orientaux ont dominé l’Afrique du Nord et les rives ibériques pendant plus de 8 siècles jusqu’à ce qu’ils soient évincés par les Romains et l’invasion barbare vandale, et la formation de royaumes numides.

Les tribus arabes adnanites et qahtanites en afrique se sont installés principalement dans les vieilles villes de fondations phéniciennes et carthaginoises tenus anciennement par les les romain bysantins , tandis que les Berbères sont restés dominant et majoritaire dans les terres et campagnes.

Donc l’Afrique du Nord est devenue « arabe » dans les villes mais pas dans les campagnes jusqu’au 11ème siècle et l’arrivé des bédouins en masse, alors que la péninsule ibérique, en particulier toute sa partie sud, est resté fortement arabe et arabisé. L’arabisation de l’andalousie étais complete ( hors partie chrétienne mozarabes) des villes et campagnes .

Les tribus arabe :

Les Banu Tamim تميم: une grande tribu lié à Qouraysh. Ils habitaient l’Arabie central et le nord jusqu’àu sud de l’Irak. Après l’Islam, ils ce sont élargi encore en Irak, Perse et l’afrique du nord. Ils ont fondé la dynastie maghrebine des aghlabides sous les abbassides qui à conquis la sicile et pillé Rome dynastie d’émirs issue de la tribu arabe des Banu Tamim originaire du Khorassan. Deuxième dynasties arabe après les arabes des banu azd Muhallabides ayant régné sur l’Ifriqiya au nom du calife abbasside, de 800 à 909, elle compte onze souverains avant d’être évincée avec l’installation des Fatimides, les Aghlabides ont du lutter aux limites de leur royaume contre des populations berbères ainsi qu’à protéger et renforcer l’établissement des immigrants arabes venant du Moyen-Orient par vagues régulière

Les Banu Qays « aylaan قيس عيلان: une confédération de tribus qui est originaire du Hijaz (Arabie occidentale), mais ils ce ont étendu à l’est vers le Najd (Arabie centrale) et Bahreïn (Arabie orientale), l »Espagne et Maghreb

Les Banu Iyaad إياد: l’une des premières tribus arabes a s’installer en Irak pré-islamique. Très présent en andalousie beaucoup de savant étais issue de cette tribu.

les Banu Taghlib تغلب & Banu Bakr بكر sont vers le nord jusqu’à la Turquie moderne, ont les retrouve partout au moyne-orient, ils étais chrétiens à la base. La dynastie chiite hamdanide de syrie fut fondé par des soldat abbasside de la tribu des taghlib, le savant andalous Abul al-Qasim al-Andalusi at-Taghlibi était un banu Taghlibi)

les banu Rabi «  étaient toujours les plus pauvres et moins influents pamis les   Mudarites dans les affaires arabes et islamiques. Néanmoins, ces tribus ont toujours joui d’une grande renommée dans l’histoire et de la littérature arabes, probablement en raison de leur présence généralisée dans le monde arabe, et à leur gloire dans les combats ils sont entre le Maroc et l’Irak, ils étais présents dans toute les armées arabes omeyyades et abbassides.

Les Banū Makhzum ( بنو مخزوم ) était l’un des riches clans de Quraysh dont le grand général musulman Khalid ibn al-Walid al-Makhzumi en fesait partie (ra)les membres de ce clan vivent encore dans l’actuelle Arabie Saoudite mais dans une moindre mesure au Maghreb comme le célèbre vizir omeyyade et poète andalous Ibn Zaydun al-Makhzumi al-Andalusi, cette tribu fut l’une des premières tribus arabes à immigrer vers Al-Andalus.

Les Banu Qudaa قضاعة:. Une importante tribu qahtanite. Ils se sont déplacés en provenance du Yémen au Hedjaz (Arabie occidentale), puis en Syrie, où beaucoup ont adopté le christianisme monophysite. Après l’Islam, la tribu s’est impliquée dans les conflits entre plusieurs dynasties régnantes omeyyades, abbassides, fatimides, et que le résultat, la tribu a été expulsé vers l’Égypte et l’Afrique du Nord et espagne à la prise de pouvoir par la dynastie abbasside en 750 CE.

Les Banu al-’ azd الأزد: une sous-branche de Kahlaan كهلان, était une importante tribu ramifiée en plusieurs tribus importantes. Algerie, Maroc, Tunisie, Syrie, Irak; Arabie etc… Des savants maghrebin comme Ibn al-Banna al-Marrakushi al-Azdi en sont et des la dynastie arabes Muhallabides (Ar. al-Muhaliba) étaient une clan arabe qui est devenue important dans le milieu califat omeyyade et atteint sa plus grande éminence au début des Abbassides , lorsque les membres de la famille régnais sur Bassorah et mais surtout dans l’Ifriqiya .

Les Banu GHassaan غسان: tribu des Ghassanids. Ils ont émigré du Yémen au Hedjaz (Arabie occidentale), puis en Syrie, où ils ont adopté le christianisme monophysite. Beaucoup de chrétiens du Liban moderne sont leur enfants, la Palestine, la Jordanie et la Syrie retracer leurs ancêtres à cette tribu, présente aussi dans toute les armées, Hassan ibn Numan le général d’ifriqiya qui tua la bebère al-Kahina en étais un.

Les Banu Lakhm لخم: la tribu des Lakhmides. Ils ont émigré du Yémen à la Mésopotamie (Irak) où ils ont établi leur royaume. Présent entre maghreb et mashrek. Moussa ibn Nucayr l’émir d’afrique du nord en étais un. Les Banû `Abbad ( بنو عباد sont une dynastie arabe qui régna à Séville (1023-1091) après le démembrement du califat Omeyyade de Cordoue, durant la première période de taïfas, issue de l’ancienne tribu arabe des Lakhmides. Ses membres étaient à la fois cadis et gouverneurs de Séville

Les Banu Kinda (t) كندة: la tribu des Kindites. Ils ont émigré du Yémen et se sont installés définitivement en Arabie centrale. Les décndants sont en Algerie, Arabie, Yémén, Emirats arabes unis et en malaysie, Ibn Khaldoun est un kindite.

Les Banu al-’ AWS الأوس & ‘Les Banu al-Khazraj الخزرج: deux tribus qui ont émigré du Yémen au Hijaz et se sont installés dans la ville de Yathrib يثرب (Medina moderne-jour). Ils ont soutenu le saint prophète Muhammad (sws) contre sa propre tribucelle de Quraysh قريش, et c’est pourquoi ils ont été appelés dans l’histoire islamique, les « partisans الأنصار. » Ansars ils sont partie principalement entre l’afrique du nord et l’arabie la dernière dynastie musulmane maghrébine les nasrides d’espagne étais issue des Banu Khazraj

Les Banu Kalb بنو كلب était l’une des tribus d’Arabie à l’époque du propète Muhammad (sws). Les Banu Kalb sont des Yéménites qahatanites, de nos jours la majorité des descendants sont dans le nord-ouest de la Syrie en particulier à Homs et Qardaha, et un peu au Maghreb, l’émirat arabe de sicile de la dynastie des Kalbites furent fondé par les Banu Kalb venu d’ifrikiya

Les Banu Tay est une grande tribu, ils ont émigré du Yémen au nord de l’Arabie. Plus tard, ils se sont déplacés en Syrie et en Irak. Beaucoup de la tribu ont adopté le christianisme monophysite en Syrie. Pendant le règne de la dynastie musulmane des Fatimides (909-1171 CE, stationnée en Egypte), cette tribu a été amené à s’installer en Egypte dans le cadre d’un plan visant à arabiser totalement Egypte, ils sont présent aussi en algerie, tunisie et maroc et ils étais aussi en espagne. Le cadis ibn arabi et le soufi ibn al arabi ( ce sont pas les memes) d’al Andalus sont issue de cette tribu.

Les Banu Judham, dont la dynastie arabe des Hamdanides de Msila est issue au temps des fatimides.Le chef de cette famille se nommait Ali-Ibn-Hamdoun ibn- Semniak-Ibn-Masoud-Ibn-Mansour-el-Djodami (de la tribu arabe qahtanite de Judham) et portait le surnom d’Ibn-el-Andeloci (fils de l’Andalous). Avant l’époque où les missionnaires fatimides commencèrent leurs démarches, pendant qu’Obeid-Allah et Abou-‘l-Kacem étaient encore en Orient, il s’attacha au service de ces princes.

Les Banu Hamdaan همدان: une grande tribu qui vivait dans le sud-ouest de l’arabie Saoudite ils ont dominé la Syrie et le Liban

Les Banu Hilal en Afrique du Nord 1046

►Les Banu Hilal était une grande confédération tribale arabe du Hejaz et Najd , organisée par les Fatimides envoyer en afrique du nord. Ils ont frappé en Libye, en réduisant les Zenata Berbères (un clan qui a un coté d’ascendance yéménite des périodes pré-islamiques) des villes côtières les Banu Hilal finisse par s’installer au Tunisie , Maroc et en Algérie moderne et donc les Sanhaja furent vaincus et arabisé.

Les Sulaym en Afrique du Nord, 1049

Les Banu Sulaym était une autre confédération tribale arabe du Nejd qui ont suivi à travers les épreuves des Banu Hilal et les ont aidés à vaincre les Berberes Zirides dans la bataille de Gabis en 1052 , et ont finalement pris Kairouan (Tunisie moderne) dans l’année 1057. Les Banu Sulaym sont principalement en Lybie, Algerie, Tunisie et Iraq et Syrie.

Les Banu Kanz dans la Nubie et le Soudan 11ème siècle-14ème

Complétée par l’arrivée des Banu Jaali et Banu Juhayna ce sont des grandes tribus arabes.

Hassaan en Mauritanie, 1644-1674 CE

Les Banu Maqeel مقيل était une tribu yéménite qui s’est installée en Tunisie au 13ème siècle ils sont principalement entre l’algerie à Tlemcen et Oran et au Maroc.

Les banu Hassaan, une branche Maqeel, a emménagé dans la région des afro-Sanhaja dans ce qui est aujourd’hui le Sahara occidental et la Mauritanie, ils se sont battus une trentaine d’années aux côtés des Berbères arabisés Lamtuna qui prétendaient ascendance Himyarite (jund al futuh des invasions islamiques ou pré islamique ) défaisant les Berbères Sanhaja et ils ont imposé l’arabisation en Mauritanie.

al-Andalus

Les Banû Hûd (بنو هود), est l’une des plus importantes dynasties d’Al-Andalus 1039 à 1146 d’origine yéménite faisait remonter sa lignée au prophète Houd (as). Ils sont venus en Espagne au temps de l’invasion musulmane avec des tribus palestiniennes et jordaniennes luttant contre la reconquista chrétienne et contre les ambitions des Almoravides. Ses membres portaient le qualificatif tribal « Al-Hûdhami » et se signalent par leur succès politique en usant de leur diplomatie en même temps que de fermeté guerrière. Ils ont hérité leurs territoires des arabes Toujibides qui englobaient presque entièrement la vallée de l’Èbre. Ahmad Ier al-Muqtadir, Yusuf al-Mu`taman et Ahmad II al-Musta`in portaient un grand intérêt pour la culture et les arts. En particulier, Yusuf al-Mu`taman est le célèbre mathématicien connu sous le nom d’Ibn Hûd, auteur du Kitab al-istikmal (compendium mathématique). L’Aljafería, la résidence royale d’Ahmad Ier est pratiquement le seul palais musulman encore debout en Espagne. Après sa défaite lors d’une bataille contre les chrétiens, Ahmad II al-Musta`in demande l’aide des Almoravides qui la lui accordent. Après la mort de l’émir, les Almoravides imposent leur hégémonie sur les successeurs. En 1086, ils ont mené une rébellion avec de petits royaumes contre les Almoravides qui ont conquis Saragosse en 1110. Le dernier représentant de la dynastie est mort en 1146 lors d’une insurrection contre les Almoravides.

Les Banu Tujib (بنو تجيب) était une dynastie de l’Al-Andalus qui a régné sur la Taïfa de Saragosse de 1018 à 1039. Les Toujibides sont à l’origine une famille arabe d’origine yéménite, ayant immigré dans la péninsule Ibérique au viiie siècle au temps des grandes conquêtes musulmanes. Cette famille influente qui joua un grand rôle dans la vie politique d’al-Andalus appartenait à l’aristocratie musulmane. Le fief de la famille se trouvait dans la vallée d’Ebre et plus particulièrement dans la ville de Daroca. C’est à partir de cette ville qu’ils propagent leur influence, jusqu’à Calatayud. Ils ont été les vassaux du califat Omeyyade de Cordoue qui les avait aidés dans leur lutte contre les Banu Qasi, une famille musulmane d’origine wisigothe. Ils ont conquis leur indépendance à l’époque des Taïfas, mais ils l’ont vite perdue au profit des Houdides. C’est la branche des Banu Hachim qui a exercé pour la première fois son pouvoir politique. Le premier gouverneur Toujibide de la Taïfa de Saragosse a été Mohammed al-Anqar qui a été désigné en 890 et a quitté son poste en 925. Lui ont succédé Hachim ibn Toujibi (925-930), Mohammed ibn Hachim (930-950), Yahia ibn Mohammed (950-975), Abderrahman ibn Mohammed al-Toujibi (975-989) et Abderrahman ibn Yahya (989-?) L’autre branche, celle des Sumadith, réussit à prendre le pouvoir dans la première moitié du xie siècle sur la principauté d’Almeria, où leur dynastie règne jusqu’à l’arrivée des Almoravides en 1091. Le membre le plus célèbre de la dynastie est le prince al-Mutasim qui a été contraint par les Almoravides de se retirer de la ville de Béjaïa

Les alides Idrissides au Maghreb al-Aqsa

Les Idrissides (: الأدارسة ou al-adārisa) sont une dynastie arabe zaïdite ayant régné entre 789 et 985 sur le Maroc actuel et une partie de l’Algerie. La dynastie doit son nom à Idris Ier, arrière-petit-fils d’Al-Hassan ibn Ali, rattaché au chiisme zaïdite ; il se fait reconnaître comme imam par la tribu berbère des Awarbas, après leur avoir été présenté par leur chef Abū Laylā Isḥāq Ibn Muḥammad Ibn ‘Abd al-Ḥamīd. Tout en contribuant à l’islamisation des tribus berbères, les Idrissides combattent, selon Ibn Khaldoun, le kharidjisme, le judaïsme et le christianisme. Dans un royaume à dominance urbaine, ce sont les villes qui ont servi de point d’ancrage pour la diffusion de la civilisation musulmane dans les zones rurales, dès les fondateurs, les armées et gardes personnelle seront arabes ce qui contribuera a l’arabisation de cette partie dans un millieu berbère. Beaucoup de tribus arabes sont issue des idrissides.

Les Banu Salih des Salihides de l’Émirat de Nekor principauté ayant existé dans la baie d’Al-Hoceima, pas très loin de l’actuel oued Nekor. Fondé par Al-Himyari Mansour ibn Salih en 710, ancien soldat omeyyade d’origine yéménite himyarite, la Famille Aït Ghannou du rif est aujourd’hui l’unique famille descendante de Salih I Ibn Mansur al-Himyari.

Les Banu Sulayman (sulaimanide) dynastie alide, les enfants de Sulayman le frère a Idriss Ier qui fondé une dynastie a Tlemcen en Algerie.

Les Banu Fihr (Fihrides) dynastie qurayshite qui régna sur l’Ifriqiya et l’Andalousie descendante d’Okba ibn Nafi

par Hamza al-Hilali al-Adnani al-Ifriqi et Histoire Islamique   arabian_mujahid_by_jihadprincess-d30zlt3

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Voici la composition tribal non-exaustive des armées arabes venu en Afrique du nord et en al-Andalus , et des migrations venu d’Arabie (depuis les Omeyyades) »

    histoireislamique1 a répondu:
    11 janvier 2015 à 9 h 32 min

    Parmis les algeriens parlent une langue sémitiques (arabe) il y a 35% J1 donc d’arabes génétique algeriens selon l’atlas génétique
    Parmis les berbères d’afrique du nord, il y a 7% de gens qui ont le J1 arabid (ont appel sa une corrélation de cause a effet)
    sources : http://thegeneticatlas.com/study_yonan2008.htm
    Parmis tout les algeriens (langue sémite ou berbère) il y a selon l’atlas génétique 50% d’algeriens avec le E1b1b des berbères
    source : http://www.thegeneticatlas.com/E1b1b_Y-DNA.htm

    La génétique confirme à 35% le nombre d’arabe issue d’une tribu arabe et l’étude de l’armée au 19eme siècle sur les tribus arabes et berbère d’Algerie du savant et millitaire E.Carette parlait de 33% d’origine arabe d’arabie sources :

    recherches tribal 33% http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k104729j/f451.image

    génétiques 35% : http://thegeneticatlas.com/study_yonan2008.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s