Tribus berbères chassées par les Arabes :

Image Publié le Mis à jour le

 L’empire Sonrhaï s’étendait sur plus ou moins le Niger, le Mali et une partie du Nigeria actuels.
L’empire Sonrhaï s’étendait sur plus ou moins le Niger, le Mali et une partie du Nigeria actuels.

L’Empire Songhaï, ou empire des Songhaï, est un État de l’Afrique de l’Ouest . Sa capitale était Gao.

En 650 Jc Un chef berbère de Libye, Za el-Ayamen, fuyant l’invasion arabe du califat Rashidun sous Uthman ibn Affan (radi Allah anhu) fonde le royaume songhaï et établit sa capitale à Koukia sur une île du Niger.

Il fonde la première dynastie songhaï des Dia (ou des Za).

Les Dia ont été identifiés à des Berbères lemta, originaires du Sahara central.

Ils règnent pendant plusieurs siècles, malgré la convoitise des peuples voisins qui attaquent souvent la vallée fertile du Niger.

Zal el-Ayamen rallie les populations des bords du Niger (pêcheurs Sorko et chasseurs Gao) après avoir, selon la légende, tué le grand poisson qui les tyrannisaient.

(Dictionnaire D’histoire Universelle, Michel Mourre)

Les idrissides dans leurs plus grande expansion ver le 9e siècle

Les Awraba sont une tribu berbère faisant partie de la confédération des Branes, qui s’illustre pendant la lutte contre la conquête arabe Rashidun et Omeyyade du Maghreb au 7e siècle puis lors de la constitution de l’État arabe zaydite  idrisside au 8e siècle.

Les tribus Awrabas sont décrites comme étant originaires de l’actuelle Libye. E.F Gautier confirme la présence de tribus Awraba dans les troupes de Koceila

Parmi les tribus Awrabas les plus connues, figurent celles que le chef berbère Koceila avait conduit contre les troupes arabo-musulmanes d’islamisation  au 7e siècle. À la suite de la défaite de Koceila contre les Omeyyades en 686, une partie de ces tribus se seraient dispersées en Afrique du Nord. Ainsi, selon Ibn Khaldoun, historien du 14e siècle, les Awraba se seraient réfugiés et installés dans la région de Volubilis (actuel Maroc), ou plus précisément certains d’entre eux se seraient déclarés originaires de la confédération des Aurès (voir cartes repères en liens externes). Ce sont les descendants de ces Awraba qui auraient donné refuge au futur roi Idriss Ier dans la région de Volubilis.

Parmi les noms des tribus berbères cité en Egyte pharaonique, le nom « werba » (ou « verba ») et de sa sous tribu Tamchouch sont les plus proches des noms Ribou et Machaouach citées dans l’histoire ancienne de l’Égypte L’emplacement géographique de cette tribu au Maghreb chassé d’ifriqiya par le arabes (région de Taza) serait dû à des mouvements de populations occasionnés par le mouvement Almohade. Cette tribu était localisée dans les environs de Volubilis, région de Fès-Meknès. Les Adjouka vivant à Ksar el-Kébir seraient un autre groupe de descendants des tribus Awrabas du Maroc.

source:

Jean-Pierre Marin (préf. Jean Deleplanque), Au forgeron de Batna, Paris, L’Harmattan, coll. « Graveurs de mémoire »,‎ 2005, 493 p. , p. 26

Histoire de l’Afrique du Nord: Tunisie, Algérie, Maroc: De la conquête arabe… Par Charles André Julien, page 18

Encyclopédie de l’islam, nouvelle édition établie avec le concours des principaux orientalistes, Publié par Brill Archive. Page 202

L'empire Mérinide au 14eme siècle cette dynastie d'origine berbère d'Ifriqiya (aurès actuel algerie) ils furent chassé par les arabes hilaliens ver le Maghreb al-Aqsa (Maroc)
L’empire Mérinide au 14eme siècle cette dynastie d’origine berbère d’Ifriqiya (aurès actuel algerie) ils furent chassé par les arabes hilaliens ver le Maghreb al-Aqsa (Maroc)  

Les Mérinides (ou Marinides, Banû Marin, Bénî Marin), en arabe : مرينيون (marīnīyūn) ou بنو مرين (Banû Marīn), constituent une dynastie d’origine berbère zénète qui règne au Maghreb al-Aqsa (Maroc) depuis Fès entre le 13e et le 15e siècles et qui contrôle, épisodiquement, d’autres parties de l’Afrique du Nord et de la Péninsule Ibérique pendant le 14e siècle  Selon Ibn Khaldoun, les Banu Marin, tout comme les Zianides, sont d’origine berbère zénète, issus de la tribu des Wassin, présente à l’origine dans les Aurès en Ifrikiya et qui migrent vers l’Ouest, dès le 11e siècle, suite à l’arrivée des tribus arabes des Banu Hilal.

(source Ibn khaldoun histoire des dynasties musulmanes et des berbères)

Les Banu Zayan sont une tribu berbère zénète8,9,10,11 originaire des Aurès12. D’origines nomades, ils étaient refoulés au xie siècle par les hilaliens jusqu’aux confins du Maghreb extrême8, ils s’allient à Abd al-Mumin qui les installe dans la partie occidentale de l’Oranie, ils se comportaient en tant que vassaux des Almohades8.
Les Banu Zayan s.

Les Zianides, aussi appelés Zyanides, Abdalwadides, Abdalwadites ou encore Banu Zayan, en arabe : الزيانيون (az-Ziyaniyoune), sont une dynastie d’origine berbère zénète fondée par Yaghmoracen Ibn Zian issue d’une tribu berbère originaire des Aurès. D’origines nomades, ils étaient refoulés au 11e siècle par les arabes hilaliens et sulaymites  jusqu’aux confins du Maghreb extrême, ils s’allient à Abd al-Mumin qui les installe dans la partie occidentale de l’Oranie, ils se comportaient en tant que vassaux des AlmohadesIls règnent de 1235 à 1556 depuis Tlemcen au Maghreb central (en Algérie occidentale). La dynastie zianide dominait la moitié occidentale de l’Algérie actuelle, alors que la dynastie hafside dominait la moitié orientale.

(source Ibn khaldoun histoire des dynasties musulmanes et des berbères)

Le E1b1b des berbères
Le E1b1b des berbères (source : généticalatlas)

Preuve Génétique de la migration des populations berbères de l’Ifriqiya (Tunisie, Est-Algérie et Ouest-Lybie) Vers al-Maghrib al-Aqsa (Actuel Maroc) Suite à l’invasion des Tribus Arabes :

« E1b1b (V65) Marker of the Ancient Libyan tribes, marker of medieval expansion into Morocco joining Banu Hilal tribes once they reached Libya »  source :  http://www.thegeneticatlas.com/E1b1b.htm

Voir aussi sur le sujet :

Advertisements