Mohamed ben Abdallah al-Raisuni al-Sharif le dernier des Barbaresques

Publié le Mis à jour le

Moulay Ahmed bin Mohammed el-Raisouli al-Sharif devant la tente d'hôtes dans Tazrut
Moulay Ahmed bin Mohammed el-Raisouli al-Sharif devant la tente d’hôtes dans Tazrut
Un garde goumi dans le  permanent  de Moulay Ahmed er Raisouli al-Sharif dans Tanger , Maroc .
Un garde goumi dans le camp permanent de Moulay Ahmed er Raisouli al-Sharif à Tanger , Maroc .

 

Selon la majorité des sources, l’évènement clé de sa vie fut son arrestation et son emprisonnement par Abderramán Abd el-Saduq, le pacha de Tanger, son cousin et frère de lait. Celui-ci avait invité Mohamed à souper chez lui, à Tanger, afin de le capturer et de le rudoyer dès son arrivée. Il fut envoyé à la forteresse de Mogador-Essaouira et enchaîné à un mur pendant quatre années. Il fut permis à ses amis de le nourrir, de sorte qu’il put survivre. Mohamed fut délivré par une amnistie générale, au début du règne du sultanMoulay Abd el Aziz lequel, ironie du sort, devint son pire ennemi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s