Baba Marzoug Canon Algerois Ottoman capturé et exposé en France

Publié le Mis à jour le

800px-Supplice_du&
Le consul Français dans le canon algérien prêt pour  le retour à l’envoyeur

La Consulaire est le surnom français  canon algerien Ottoman Baba Merzoug (« Père chanceux » en arabe).

Il fut surnommé ainsi après avoir servi à exécuter les consuls français Jean Le Vacher1 en 1683 et André Piolle en 1688. D’autres prisonniers subirent le même sort

Long de 7 mètres, pesant 12 tonnes, et d’une portée de 4 872 mètres, il aurait été fabriqué á Alger par un fondeur vénitien suite à la commande de Hassan Agha pour la fortification de la ville d’Alger, en 1542. Selon d’autres sources, ce canon aurait été pris lors de la bataille de Pavie à François Ier par Charles Quint. Celui-ci ayant bombardé Alger en 1541 et surpris par une tempête, il aurait abandonné son artillerie, ce qui expliquerait ses inscriptions et sa similarité avec d’autres canons contemporains

Baba Marzoug Canon Algerois Ottoman capturé  et exposé en France

Baba Marzoug Canon Algerois Ottoman capturé et exposé en France

Au 15e siècle, Alger était une citadelle imprenable, coquettement surnommée par ses habitants ’’El Mahroussa- La bien gardée ». Cette situation a duré plusieurs siècles, en dépit des attaques de Charles Quint ou des Français, procurant paix et sérénité à ses habitants, jusqu’à la chute d’Alger, en 1830, et le début de l’invasion française en Algérie.

Pour la médina d’Alger, à cette époque de grands bouleversements politiques et militaires en Méditerranée, ce canon faisait office de puissant « protecteur ».

Et ce dernier, n’est autre que Baba Merzoug, un formidable canon d’environ 7 mètres, pouvant à lui seul dissuader toute velléité belliqueuse contre la ville d’Alger, cité des Rais Hassan et autre Korso, et très souvent envoyait par le fonds les navires de ceux qui voulaient soumettre El Djazair.

Il en est ainsi, par exemple, de l’invincible armada de Charles Quint, qui a été terrassée dans la baie d’Alger par Baba Merzoug et…les intempéries.

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Baba Marzoug Canon Algerois Ottoman capturé et exposé en France »

    Khaled a dit:
    9 février 2016 à 12 h 01 min

    D’après son Successeur Joseph Gianola, Jean Le vacher fut enlevé par la maladie en l’an 1688 et non pas exécuté par le Canon Baba Merzoug.

    Ref : Anselme des Arcs, Mémoires pour servir à l’histoire de la mission des capucins dans la régence de Tunis 1624-1865 / par le R. P. Anselme des Arcs,… ; rev. et publ. par le R. P. Apollinaire de Valence,…,‎ 1er janvier 1889

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s