Le sultan ottoman Bayezid Ier prisonnier du conquérant Turco-Mongol le sultan Tamerlan

Publié le Mis à jour le

bajazet-prisonnier
Détail Le sultan ottoman Bayezid Ier prisonnier du conquérant Turco-Mongol le sultan Tamerlan

Bayezid Ier est un sultan ottoman né vers 1360. Il succéda à son père Mourad Ier en 1389 après la mort de ce dernier à la bataille de Kosovo, en se débarrassant immédiatement de son frère Yakub Çelebi.

Son caractère emporté, et la rapidité de ses décisions lui valurent son surnom de « Foudroyant ». Fait prisonnier par Tamerlan en 1402, il mourut en captivité en 1403.

Il passa son enfance à Bursa où il reçut la meilleure éducation possible. Il épousa en 1381 la fille du bey de Germiyan, Devlet, qui apporta plusieurs villes en dot aux Ottomans, dont Kutahya.

En 1390, il participa avec son père et son frère à la bataille de Kosovo ; Mourad Ier étant mort sur le champ de bataille, Bayezid s’empara du pouvoir et fit exécuter Yakub. Il conclut avec Milica (veuve du prince serbe Lazar Hrebeljanović tué lui aussi) et les dignitaires de l’Église serbe, un traité laissant à la Serbie une large autonomie. Il épousa la fille de Lazar, Olivera Despina. Stefan Lazarević, fils de Lazar, devenu son beau-frère et vassal, devait assurer sa victoire contre les armées chrétiennes à la bataille de Nicopolis en 1396.

Entre 1389 et 1395, Bayezid conquit la Bulgarie et le nord de la Grèce.

Campagnes en Anatolie
Dès 1389, les princes turcs de l’Anatolie, notamment ceux des deux grands émirats de Germiyan (région centre-ouest de l’Anatolie, autour de Kütahya) et de Karaman, commencèrent à s’opposer à la dynastie ottomane. En 1390, Bayezid parvint, grâce à la dot de son mariage avec la princesse Devlet de Germiyan, à annexer le vaste territoire des princes de Germiyan. Puis, Bayezid arriva en Anatolie avec des troupes serbes et conquit l’émirat de Karaman en 1397.

S
En 1391, il entreprit le blocus de Constantinople, la capitale de l’Empire byzantin. Ce siège fut à la fois terrestre et maritime. Les Turcs ne vinrent pas à bout des murailles de la ville. En 1392, une armée hongroise menée par le roi Sigismond Ier de Luxembourg obligea Bayezid à lever le siège. En 1393, Bayezid assiéga la ville de Tirnovo, capitale de l’Empire bulgare. Après cette campagne en Valachie et l’annexion de la province de Salonique en Grèce, le siège de Constantinople fut repris en 1394.

 

 

Tamerlan
Tamerlan

Pour ce faire, la forteresse Anadoluhisari (mot à mot : forteresse d’Anatolie) fut construite en 1394 au nord de Constantinople, sur la rive asiatique du Bosphore, afin de bloquer le passage des Détroits aux navires ennemis. Mais l’absence de marine et de canons suffisamment puissants rendit ce siège sans effet. À la demande de l’Empereur byzantin Manuel II Paléologue une nouvelle expédition de soutien fut organisée en 1396 avec les Bourguignons. De nouveau commandée par Sigismond Ier de Luxembourg, cette armée de secours fut défaite à la bataille de Nicopolis et les coalisés perdirent le terrain gagné. Cette expédition est appelée parfois la dernière croisade ou encore croisade de Nicopolis. Après cette victoire le calife abbasside du Caire Al-Mutawakkil Ier nomma Bayezid Sultan d’Anatolie.

Le siège de Constantinople fut maintenu jusqu’en 1398. L’irruption de Tamerlan en Anatolie obligea à le lever. Le traité prévoyait que Constantinople paie une très forte rançon et qu’une mosquée soit construite dans la ville. Bayezid engagea une bataille avec les Génois du quartier de Galata sur la rive nord de la Corne d’Or.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s