Mort d »Abd Allah ben Mohammed, souverain Omeyyade d’al-Andalus, et avènement d »Abd er-Rah’mân en-Nacir par l’historien arabe Ibn Al-Athir

Publié le Mis à jour le

abderahmanIII omeyade

Ambassade chrétienne à la court Omeyyade d’Abd al-Rahman III an-Nassir

 Mort d »Abd Allah ben Mohammed, souverain Omeyyade d’al-Andalus, et avènement d »Abd er-Rah’mân en-Nacir par l’historien arabe Ibn Al-Athir : 

 » En rebi’ I de l’an 300 (oct.-nov. 912) mourut, à l’âge de quarante-deux ans, ‘Abd Allah ben Mohammed ben ‘Abd er-Rah’mân ben el-Hakam ben Hicham ben ‘Abd er-Rah’mân ben Mo’ûwiya l’Omeyyade, qui régna en Espagne pendant vingt-cinq ans et onze mois. Il était d’un blond roux et de taille moyenne ; il avait les yeux bleus et se teignait en noir.

Il laissa dix enfants mâles, en outre d’un onzième, Mohammed, qu’il avait puni de mort pour quelque crime. Le fils de celui-ci succéda à son grand-père ; il s’appelait ‘Abd er-Rah’mân en-Nacir ben Mohammed ben ‘Abd Allah ben Mohammed ben ‘Abd er-Rahmân ben el-Hakam ben Hicham ben ‘Abd er-Rah’mân ed-Dâkhil (le nouveau venu en Espagne) ben Mo’âwiya ben Hicham ben ‘Abd el-.Melik ben Merwân ben el-Hakam l’Omeyyade, et avait pour mère une concubine du nom de Marta.

Il n’avait que vingt jours lors de la mort de son père, et ce fut une nouveauté de voir un souverain si jeune, alors qu’il y avait à côté de lui ses oncles et grands-oncles. Ceux-ci pourtant ne lui firent pas d’opposition, et son autorité s’étendit sur le territoire entier du royaume. Avant qu’il régnât, des châteaux-forts du canton de Malaga et celui de Bobastro s’étaient insurgés, mais il dirigea des attaques contre Celui-ci et rétablit la paix. [P. 55]

Tolède aussi s’était révoltée, mais il soumit également cette ville ; en un mot, il ne déposa les armes qu’après avoir contraint les rebelles à une obéissance qui dura plus de vingt ans. Pendant son règne, tout marcha correctement et la paix régna sous ce prince observateur de ses devoirs.[285]

Abderraman_III
Abd al-Rahman III an-Nassir

[P. 268] Troubles en Espagne

En 327 (28 oct. 938), eut lieu à Santarem la révolte d’Omeyya ben Ish’âk’ contre ‘Abd er-Rah’mân l’Omeyyade.

La cause en fut le meurtre de son frère Ahmed, vizir d’Abd er-Rah’mân, ordonné par ce prince.[310] En apprenant cet événement, Omeyya, qui était alors à Santarem, se révolta et se rendit auprès de Rodmîr, roi de Galice, à qui il fournit des renseignements sur les points faibles du pays musulman. Plus tard, comme un jour il était allé à la chasse, les siens lui fermèrent l’entrée de la ville, et il se réfugia auprès de Rodmîr, qui fit de lui son ministre.

Au cours d’une incursion que fit ‘Abd er-Rah’mân en Galice, une rencontre eut lieu en cette année entre lui et le prince chrétien : les Galiciens furent mis en fuite, beaucoup furent tués, et ‘Abd er-Rah’mân les serra de très près ; mais ensuite les chrétiens reprirent l’offensive et firent des musulmans un grand massacre. Rodmîr, qui voulait poursuivre ses avantages, en fut détourne par Omeyya, qui lui représenta la force et la valeur de l’ennemi, et le poussa au pillage.

Après sa défaite, ‘Abd er-Rah’mân réunit de nouvelles troupes pour combattre les Galiciens, les harcela de tous côtés et leur infligea des pertes en hommes doubles de celles qu’il avait éprouvées.

Plus tard ‘Omeyya demanda grâce à ‘Abd er-Rah’mân, qui l’accueillit avec honneur.

Ruines de Madinat az-Zahra la cité omeyyade
Ruines de Madinat az-Zahra la cité omeyyade

[P. 398J Mort d’Abd er-Rah’mân Nâçir et avènement de son fils H’akam

En ramadan 350 (13 oct. 961), mourut à l’âge de soixante-treize ans et après un règne de cinquante ans et six mois, ‘Abd er Rah’mân ben Mohammed ben ‘Abd Allah, surnommé En-Nâçir li-dîn Allah, prince d’Espagne. Il était blond avec les yeux bleu foncé, beau de visage, physiquement développé et bas de jambes, si bien que l’étrier n’était guère qu’à un empan de la selle, mais le buste était long.

Il laissa onze fils. C’est le premier des Omeyyades qui, prenant un titre khalifal, se soit fait nommer Prince des croyants. En s’adressant à ses prédécesseurs ou en faisant lakhotbah leur nom, on les traitait d’Emir et de Fils des khalifes, et il en fut de même pour lui dans les vingt-sept premières années de son règne.

Mais comme alors il apprit la faiblesse des khalifes de l’Irâk, et que les Alides installés dans l’Ifrîkiyya étaient salués du titre de Prince des croyants, il fit faire la khotba en son nom avec la même épithète et prit le surnom de Nâçir li-dîn Allah.

C’est, au dire des Espagnols, le premier khalife qui succéda à son grand père. Sa mère était une concubine du nom de Mouzna. Aucun de ses contemporains qui ont pris le titre de Prince des croyants n’est resté aussi longtemps sur le trône, à l’exception d’El-Mostançer l’Alide, qui régna soixante ans en Egypte.

notes :

[P. 399] Il eut pour successeur son fils H’akam ben ‘Abd er-Rah’mân, surnommé El-Mostançer et fils d’une concubine nommée Merdjâna.

L’un des nombreux enfants d’Abd er-Rah’mân s’appelait ‘Abd Allah ; il était châfe’ite, pieux et versé dans diverses connaissances, entre autres la poésie et l’histoire.

traduction française de ibn al-Athir de son  » Al-Kamil fi al-Tarikh « 

Abu al-Hasan Ali ‘izz al-Din ibn al-Athir historien arabe sunnite (né en 1160 à Cizre, mort en 1233 à Mossoul). Son œuvre principale est Al-Kamil fi al-Tarikh (La Perfection des histoires2, ca. 1231), considérée comme l’un des plus importants livres d’histoire du monde musulman. Il est également l’un des principaux chroniqueurs arabo-musulmans des croisades dont il fut un témoin oculaire, ayant participé à la guerre sainte (djihad) contre la troisième croisade

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s