L’Empire du califat arabe islamique des Abbassides

Publié le

abbasids1327344865148

Au début de l’empire abbasside il s’étend des rives de l’Indus et du cœur de l’Asie centrale jusqu’aux Pyrénées, mais, rapidement, l’Occident extrême  Islamique échappe aux Abbassides. Les Omeyyades survivant de la famille omeyyade sont allé ce réfugier à al-Andalus et, en 754, Abd’ al-Rahman I. Prudent, il n’ose pas se déclarer indépendant, (ce serra en 928 que Abd’ al-Rahman III prendra, à Cordoue, le titre de calife). Pour Baghdad, il n’est pas question de poursuivre la conquête du monde, commencée depuis plus d’un siècle par les Rashidun et les Omeyyades, et les seuls succès militaires sont, au lendemain de la « révolution abbasside » avec les infrastructures omeyyades au niveau de comandement et des troupes arabo-khorassanienne de la révolution, la victoire de Talas (751) qui élimine les Chinois de l’Asie centrale, la conquête de Malte (800), de la Sicile (à partir de 831)  par les « arabes abbassides » d’Afrique du Nord et la création en Provence du royaume Islamique arabo-musulmans dit « maure » de Fraxinetum (899-925) dans la région de St-Tropez.

Ils prennent ainsi la tête durant cinq siècles d’un immense empire allant des rivages atlantiques de l’Ibérie aux bords de l’Indus et portent la civilisation arabo-musulmane à son apogée. La dynastie abbasside donne naissance à d’illustres califes comme Al-MânsurAl-Ma’mūn ou encore le légendaire Harun ar-Rachid qui étendent la religion musulmane, la langue arabe ainsi qu’une conscience universaliste de l’islam qui caractérise tout le monde médiéval musulman. Paradoxalement, c’est aussi sous leur direction que commence le lent déclin de la civilisation arabo-musulmane, l’empire gigantesque conquis sous les premiers califes et ensuite sous les Omeyyades a arrêté son expansion ; en Espagne puis en Égypte des souverains locaux arrachent leur indépendance et réclament le titre et la dignité califales, les tribus turques fraichement converties à l’islam prennent de plus en plus d’importance au sein de l’empire. Malgré ces difficultés la dynastie abbasside survit jusqu’au xiiie siècle lorsque les Mongols assènent le coup de grâce en détruisant la grande capitale Bagdad et cela dans l’indifférence du monde musulman.

Les Abbassides : les legs culturels d’un empire éphémère
Jean-Paul Roux

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s