Les Musulmans en France sous le califat Omeyyade

Publié le Mis à jour le

Les Omeyyades en France
Les Omeyyades en France

Anbasa ibn suhaym al-Kalbi seceau omeyyade al andalus

e.

Carte du califat Omeyyade sous  le calife Hisham 724–743 qui marque l'apogée Militaire du Califat Islamique Omeyyade  avec les conquète du général arabe Anbasa ibn Suhaym al-Kalbi (gouverna l'espagne et la France de 721 –à janvier 726) dans le pays des francs.
Carte du califat Omeyyade sous le calife Hisham 724–743 qui marque l’apogée Militaire du Califat Islamique Omeyyade avec les conquète du général arabe Anbasa ibn Suhaym al-Kalbi (gouverna l’espagne et la France de 721 –à janvier 726) dans le pays des francs.

L'armée Omeyyade de Damas en dehors de Paris  ver 730 - 732
L’armée Omeyyade de Damas en dehors de Paris ver 730 – 732

 

 

Site présumé de la bataille de Tours/Poitiers à Moussais la bataille dans le vieux Poitiers qui opposé l'armée Omeyyade au Francs
Site présumé de la bataille de Tours/Poitiers à Moussais la bataille dans le vieux Poitiers qui opposé l’armée Omeyyade au Francs

 .

 

Epée Omeyyade de la bataille de Poitiers (Moussais la bataille) en 732, France.
Epée Omeyyade de la bataille de Poitiers (Moussais la bataille) en 732, France.

 

Clash entre un arabe et un berbère face a un chevalier France ver 732 dans la campagne entre Tour et Poitiers
Clash entre un arabe (archer) et un berbère  (av lance) du califat Omeyyade face a un Franc ver 732 dans la campagne entre Tour et Poitiers

 

monnaie_arabe_gd ruscino narbonne omeyyade pièce

L.

Très rare, 43 sceaux Omeyyade découvert en France en plomb, couverts de légendes arabes. Ces sceaux devaient servir à riveter des lanières de cuir fermant des sacs de butin. Retrouvés dans la région d'Arbouna (Narbonne en Français ) Elle est surtout très importante ! Car c’est la première fois qu’apparaît, sur des objets découverts en France même, le nom arabe de Narbonne. On peut en effet lire sur ces sceaux la mention en arabe : "butin licite partagé à Arbûnah". Il s’agit donc du butin (sans doute important vu le nombre de sceaux) provenant du raid de 719. Conformément au droit musulman, un cinquième des prises de guerre devait revenir à l’Etat, le reste aux combattants. La mention de Narbonne semble donc indiquer qu’il s’agissait d’un lieu de pouvoir et d’administration.
Très rare, 43 sceaux Omeyyade découvert en France en plomb, couverts de légendes arabes. Ces sceaux devaient servir à riveter des lanières de cuir fermant des sacs de butin. Retrouvés dans la région d’Arbouna (Narbonne en Français )
Elle est surtout très importante ! Car c’est la première fois qu’apparaît, sur des objets découverts en France même, le nom arabe de Narbonne. On peut en effet lire sur ces sceaux la mention en arabe :
« butin licite partagé à Arbûnah ».
Il s’agit donc du butin (sans doute important vu le nombre de sceaux) provenant du raid de 719.
Conformément au droit musulman, un cinquième des prises de guerre devait revenir à l’Etat, le reste aux combattants. La mention de Narbonne semble donc indiquer qu’il s’agissait d’un lieu de pouvoir et d’administration.

 

Sous la domination Omeyyade, Narbonne devint Arbûna, le siège d'un wâli, capitale d'une des cinq provinces d'al-Andalus, aux côtés de Cordoue, Tolède, Mérida et Saragosse . L'historien égyptien Mohamed Abdallah Inane  situe cette province au nord des Pyrénées, incluant les côtes méditerranéennes jusqu'aux Bouches-du-Rhône, il ajoute que les principales villes de cette province sont Narbonne (Arbuna),Carcassonne ( Qarqachounah), Béziers (Bazyih), Nîmes (Nimah), Agde (Ajdah) et Castelsarrasin (Majlounah). Jean Lacam, au début des années 1950, entreprend des recherches archéologiques à Narbonne dans la cour de la Madeleine, près de la cathédrale. Il met à jour les vestiges d'une mosquée construite par les Arabes entre 712 et 759, dans une partie de l'église St-Rustique, ainsi que trois tombes musulmanesLacam, o.c., p. 45. L'auteur des fouilles se pose la question de savoir si le clocher (à l'opposé du mihrab) de l'église carolingienne, appelé traditionnellement "Tour Moresque", n'est pas l'ancien minaret qui n'avait pas été détruit comme l'avait été la mosquée.  Les têtes des squelettes trouvés dans les tombes sont orientées Est-Sud-Est, c'est à dire ver la Mecque, Réf: Lacam, o.c., p. 56-­59.800px-Chapelle_de_la_Madeleine_(Narbonne)_1 mosquée
Sous la domination Omeyyade, Narbonne devint Arbûna, le siège d’un wâli, capitale d’une des cinq provinces d’al-Andalus, aux côtés de Cordoue, Tolède, Mérida et Saragosse . L’historien égyptien Mohamed Abdallah Inane situe cette province au nord des Pyrénées, incluant les côtes méditerranéennes jusqu’aux Bouches-du-Rhône, il ajoute que les principales villes de cette province sont Narbonne (Arbuna),Carcassonne ( Qarqachounah), Béziers (Bazyih), Nîmes (Nimah), Agde (Ajdah) et Castelsarrasin (Majlounah). Jean Lacam, au début des années 1950, entreprend des recherches archéologiques à Narbonne dans la cour de la Madeleine, près de la cathédrale. Il met à jour les vestiges d’une mosquée construite par les Arabes entre 712 et 759, dans une partie de l’église St-Rustique, ainsi que trois tombes musulmanesLacam, o.c., p. 45. L’auteur des fouilles se pose la question de savoir si le clocher (à l’opposé du mihrab) de l’église carolingienne, appelé traditionnellement « Tour Moresque », n’est pas l’ancien minaret qui n’avait pas été détruit comme l’avait été la mosquée.
Les têtes des squelettes trouvés dans les tombes sont orientées Est-Sud-Est, c’est à dire ver la Mecque, Réf: Lacam, o.c., p. 56-­59.800px-Chapelle_de_la_Madeleine_(Narbonne)_1 mosquée

 

Les musulmans quite Narbonne en 759 sous Pépin le Bref
Les musulmans quite Narbonne en 759 sous Pépin le Bref

 

fraxinet st tropez arabe andalous ifrikiya
Farakhsha st Tropez

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s