ANNEE 626 DE L’HEGIRE (30 NOVEMBRE 1228 — 20 NOVEMBRE 1229) RECIT DE LA REDDITION DE JERUSALEM AUX FRANCS LORS DE LA 6EME CROISADES PAR LE SULTAN AYYOUBIDE AL-KAMIL par l’historien arabe ibn al-Athir de son  » Al-Kamil fi al-Tarikh « 

Publié le Mis à jour le

ANNEE 626 DE L’HEGIRE (30 NOVEMBRE 1228 — 20 NOVEMBRE 1229).

Rétrocession de Jérusalem à Frédéric II par Al-Kamil

Rétrocession de Jérusalem à Frédéric II par Al-Kamil
Informations générales
Date 12281229
Lieu Terre sainte Bilad al-Sham
Issue Rétrocession de Jerusalem.
Belligérants
Armoiries Saint-Empire monocéphale.svg Saint Empire
Teuton flag.svg Ordre Teutonique
Flag of Ayyubid Dynasty.svg Empire ayyoubide
Commandants
Armoiries empereurs Hohenstaufen.svg Frédéric II
Insignia Germany Order Teutonic.svg Hermann von Salza
Al-Kamil, sultan d’Égypte
Musa, émir de Damas
Croisades d’Orient
(IreIIeIIIeIVeVeVIe1239VIIeVIIIeIXe).

 

RECIT DE LA REDDITION DE JERUSALEM AUX FRANCS.

« Au mois de rebi II de cette année, les Francs (que Dieu les maudisse!), à. la suite d’une convention, entrèrent en maîtres dans Jérusalem (Dieu la rende promptement à l’Islam!).

Nous avons déjà indiqué sous l’année 625 les causes de cet événement, qui furent les suivantes : l’empereur, chef des Francs, avait quitté ses États et s’était rendu par mer aux rivages de la Syrie; ses troupes, qui l’avaient devancé, s’étaient établies dans cette zone maritime et avaient ravagé tout le pays musulman qui les avoisinait.

L’empereur les rejoignit dans la ville de Sour; là un groupe de musulmans domiciliés dans les montagnes qui entourent la ville se soumit aux Francs et fit cause commune avec eux. La mort d’Almélic-Almoaddham Iça, fils d’Almélic-Aladil Abou Bekr, fils d’Ayoub, prince de Damas, avait accru les convoitises des Francs.

A l’époque où l’empereur arriva en Syrie et s’établit dans la ville d’Acca, Almélic-Alcamil, fils d’Almélic-Aladil, prince d’Egypte, avait, à la suite de la mort de son frère Almoaddham, quitté ses Etats pour se rendre à Damas; il était campé à Tell Aladjoul avec l’intention d’enlever Damas au fils de son frère Almoaddham, Salah-eddyn Daoud, qui, à cette époque, régnait dans cette ville.

Aussitôt qu’il fut informé des desseins de son oncle paternel Almélic-Alcamil, Daoud s’adressa à son autre oncle, Almélic-Alachraf, maître du pays de Djézireh, lui demandant de le secourir et de l’aider à repousser Almélic-Alcamil.

Alachraf se rendit à Damas, et, après avoir échangé de nombreux messages avec son frère Almélic-Alcamil pour en obtenir une trêve, il réussit à se mettre d’accord avec lui et à faire la paix. Almélic-Alachraf se rendit ensuite auprès de son frère Almélic-Alcamil.

Quand ils furent réunis, ils échangèrent des messages avec l’empereur, prince des Francs (que Dieu les avilisse!), et une convention fut établie sur les bases suivantes : Jérusalem et quelques localités dépendant de son territoire seraient livrées à l’empereur, tandis que les autres villes, telles que Alkhalyl, Naplouse, Alghour, Malathia et autres, resteraient au pouvoir des Musulmans. On ne devait donc livrer aux Francs que Jérusalem et les villes appartenant à son district. Les remparts de Jérusalem étaient en ruines; ils avaient été détruits par Almélic-Almoaddham, comme nous l’avons rapporté.

Les Francs prirent possession de Jérusalem

. Cet événement causa une grande et pénible émotion parmi les Musulmans, qui furent humiliés et affligés au delà de toute expression.

Il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu le très Haut, le Puissant. Puisse-t-il, dans sa générosité, faciliter aux Musulmans la conquête de cette ville et son retour à l’Islam ! »

 

traduction française de ibn al-Athir de son  » Al-Kamil fi al-Tarikh « 

Abu al-Hasan Ali ‘izz al-Din ibn al-Athir historien arabe sunnite (né en 1160 à Cizre, mort en 1233 à Mossoul). Son œuvre principale est Al-Kamil fi al-Tarikh (La Perfection des histoires2, ca. 1231), considérée comme l’un des plus importants livres d’histoire du monde musulman. Il est également l’un des principaux chroniqueurs arabo-musulmans des croisades dont il fut un témoin oculaire, ayant participé à la guerre sainte (djihad) contre la troisième croisade

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s