L’historien arabe maghrébin Ibn Khaldûn al-Hadrami écrit à propos de la médecine et de sa pratique :

Publié le Mis à jour le

 Kitab al-hashaish, une traduction en arabe de De Materia Medica de Dioscoride. "Le Cabinet du Docteur"
Kitab al-hashaish, une traduction en arabe de De Materia Medica de Dioscoride. « Le Cabinet du Docteur »

L’historien arabe maghrébin Ibn Khaldûn al-Hadrami écrit à propos de la médecine et de sa pratique :


« Pour juger d’un remède, il faut en connaître le tempérament et les vertus ; pour connaître une maladie, il faut en juger d’après les indices offerts par la couleur de la peau, par la surabondance des humeurs et par le battement du pouls, symptômes qui font reconnaître que la maladie est arrivée à maturité et qu’elle est susceptible ou non susceptible d’un traitement thérapeutique. 
Dans le traitement qu’on emploie alors, on tâche de seconder les forces de la nature…. »

 

Ibn Khaldûn al-Hadrami est né à Tunis en 1332 et mort au Caire en 1406. Historien et savant arabe d’origine andalouse de souche yéménite, il a rédigé un ouvrage intitulé « kitâb al-`ibar » (livre des exemples) dont on cite souvent les « Prolégomènes » publiés et traduits par Mac Guckin de Slane, Paris, 1863, 3 vol.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s