La Fin de la dynastie berbère Almohade

Publié le Mis à jour le

The Moroccan army of king Umar al-Murtada routs a rival army of Moroccans under Abū Yūsuf, emir of Benimerines, at Marrakech.
Le roi Almohade de Marrakech  Omar al-Murtada était en guerre avec un autre almohade.  tiré du Cantigas de Santa Maria d’ Alfonso X.

Abû al-`Alâ’ Idrîs al-Ma’mûn Frère de Abû Muhammad al-`Âdil, il fut avec Yahyâ al-Mu`tasim un des deux prétendants à sa succession comme calife almohade en 1227. Il est mort le 16 ou le 17 octobre 12321. La guerre civile entre deux prétendants à la succession de Abû Muhammad al-`Âdil permit aux rois chrétiens espagnols d’intervenir dans les affaires du Maghreb. Le roi Ferdinand III de Castille fournit à al-Ma’mûn 12 000 cavaliers pour aller s’emparer de Marrakech. Al-Ma’mûn prit Marrakech et massacra les cheikhs qui avaient soutenu son rival Yahyâ al-Mu`tasim.

Il répudia la doctrine du Mahdî au profit du sunnisme. En paiement de l’aide du roi de Castille il accepta la construction d’une église Notre-Dame à Marrakech (1230) (elle fut détruite dès 1232). Ces actions et ces reniements de al-Ma’mûn provoquèrent une violente réaction anti-almohade.

La Castille n’avait plus d’adversaire en Espagne sauf de petits royaumes autonomes et le sultanat nasride de Grenade.

reconquista
Détail des armées

Pendant que Al-Ma’mûn menait un siège à Ceuta, son rival éconduit Yahyâ al-Mu`tasim en profita pour reprendre Marrakech. Al-Ma’mûn mourut sur le chemin de retour vers Marrakech.

`Abd al-Wâhid’, contesté par Yahyâ al-Mu`tasim il ne put prendre contrôle de Marrakech qu’après l’avoir fait assassiner (1236). L’Algérie est sortie complètement de son empire, L’émir de Tlemcen a créé un royaume indépendant (1236) (Zyanides) et la même année en Tunisie l’hafside Abû Zakariyâ’ Yahyâ déclara son indépendance et prit le titre d’émir.

`Abd al-Wâhid’ nomma un gouverneur à Meknès avec mission de combattre le Mérinides. Les Mérinides en réponse assiégèrent Meknès, ce fut un demi-succès. `Abd al-Wâhid’ fut retrouvé noyé noyé dans une des citernes de son palais le 4 décembre 1242 (ou serait mort des suites de sa chute)

Abû al-Hasan as-Sa`îd al-Mu’tadid né à une date inconnue. Il succéda à son frère Abu Muhammad `Abd al-Wâhid ar-Rachîd en (1242). Pris dans une embuscade, il fut tué (1248). Au début de son règne, l’empire Almohade est réduit au Maroc. Les Hafsides de Tunis étendirent leur royaume vers l’Ouest en annexant l’Algérie jusqu’à Tlemcen. Au sud les Mérinides réussissent à monter jusqu’à Meknès. As-Sa`îd réussit néanmoins à contraindre les Mérinides à lui fournir un contingent pour repousser les Hafsides. Pris dans une embuscade, il fut tué. Les troupes mérinides se regroupèrent et prirent Fès. Le royaume Almohade se réduisit à la région de Marrakech.

Abû Hafs `Umar al-Murtadâ né à une date inconnue. il succéda à Abû al-Hasan as-Sa`îd al-Mu’tadid comme calife almohade en1248. Il est mort en 1266. Son empire est réduit à la région de Marrakech. Il dut même payer un tribut aux Mérinides pour pouvoir rester à Marrakech. Son cousin Abû al-`Ula al-Wâthiq Idrîs abû ad-Dabûs le renversa et se fit proclamer calife (1266).

Abû al-`Ulâ al-Wâthiq (أبو العلا أبو الدبوس الواثق بالله إدريس بن محمد بن أبي عبد الله محمد بن أبي حفص بن عبد المؤمن abū al-`ulā abū ad-dabbūs al-wāθiq bi-llah idrīs ben muḥammad ben abī `abd allah muḥammad ben abī ḥafṣ ben `abd al-mū’min) dit Abû Dabbûs (أبو الدبوس abū ad-dabbūs,père la trique) est né à une date inconnue. Il succéda à Abû Hafs `Umar al-Murtadâ en 1266 comme calife de la dynastie des Almohades. Un premier siège de Marrakech par le sultan mérinide Abû Yûsuf Ya`qûb ben `Abd al-Haqq fut un échec. Abû Yûsuf Ya`qûb négocia une alliance avec Abû Dabbûs qui prit Marrakech en 1266 et devint calife en renversant Abû Hafs `Umar al-Murtadâ en 1267. Abû Dabbûs rompit aussitôt son alliance et incita l’abdelwadide Yaghmoracen Ibn Zian à attaquer Abû Yûsuf Ya`qûb à revers. Abû Yûsuf Ya`qûb vainquit ce nouvel adversaire en 1268 et retourna faire le siège de Marrakech qu’il prit en septembre 1269. Cette défaite d’Abû Dabbûs marqua la fin de la dynastie Almohade.

  • Bibliographie
  • Charles-André Julien, Histoire de l’Afrique du Nord, des origines à 1830, édition originale 1931, réédition Payot, Paris, 1994

Lien externe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s