La salle des Abencérages ou Banu Sarraj (une ancienne tribu arabe andalouse) au palais nasride de l’alhambra

Publié le

La salle des Abencérages (Banu Sarraj tribu arabe)
La salle des Abencérages (Banu Sarraj tribu arabe) au palais nasride de l’alhambra  

Les Abencérages ou Benserradj ou Banû Serraj/Sarraj1 (ou Abencerrajes) sont une tribu arabe maure du royaume de Grenade au xve siècle, établie en Espagne depuis le viie siècle.

Elle était opposée à celle des Zégris ou Zirides (berbère venu à la fin du califat Omeyyade de Cordoue) ; les querelles de ces deux factions arabe et berbère ensanglantèrent Grenade de 1480 à 14922 et hâtèrent la chute du royaume Arabe des Nasrides.

Selon Gines Perez De Hita historien espagnole de la fin du xve siècle, dont le témoignage est contesté, trente-six Abencérages auraient été exterminés par Abu Abd’Allah dit Boabdil, dernier roi arabe musulman (Nasride) de Grenade (Historia de las guerras civiles de Granada1604). Cette « extermination » dans un bain de sang fait l’objet d’une anecdote liée à la salle située au sud de la cour des lions dans le palais de l’Alhambra qui porte leur nom : « La fontaine d’apparat ne laissait plus couler de l’eau, mais leur sang… »..

François-René de Chateaubriand a écrit en 1826 les Aventures du dernier Abencérage. C’est une fiction relatant les aventures d’un survivant de la famille Abencérage après la prise de Grenade en 1492.

Washington Irving dans ses Contes de l’Alhambra (Tales of the Alhambra), dénie toute réalité à ce massacre des Abencérages par Boabdil3

Il semble que l’origine de cette légende vienne d’une confusion entre Mohammed XII az-Zughbî (El Chico) (mort en 1528) plus souvent appelé Boabdil et Sa`d al-Musta`în (Ciriza) (mort en 1465) qui a effectivement fait exécuter en 1462 deux des plus éminents membres de la famille. Il y a une autre confusion possible entre Mohammed XI (El Chiquito) (mort en 1455 tué par Sa`d al-Musta`în) et Boabdil (El Chico).

Cet événement n’est pas daté par Gines Perez De Hita et le nombre des tués varie selon les sources : trente-six, selon Gines Perez De Hita, trente-sept4.

Notes et références

  1.  arabe : banū sarrāj, بني سراجdescendant / fils du sellierespagnol : Hijos del sillero, fils du sellier
  2.  voir Guerres de Grenade, ultime étape du royaume de Grenade.
  3.  (en) Washington Irving, The Abencerrages
  4.  selon d’autresL’Alhambra

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s