Sous les Fatimides, les Byzantins (Rum) avais repris l’initiative contre l’Islam et le Bilad al-Sham chose qui n’étais pas arrivées depuis l’époque du califat Rashidun :

Publié le

Illustration du siège de Tripoli  par Basile II l'empereur Byzantin , la ville fut défendu par des soldats arabes locaux et une garnison Fatimide
Illustration du siège de Tripoli par Basile II l’empereur Byzantin , la ville fut défendu par des soldats arabes locaux et une garnison Fatimide, 6-17 décembre 999

En 992, le nouveau calife fatimide d’Egypte al-Aziz, profitant de la mort de l’émir de la dynastie arabe  hamdanide Sa`d ad-Dawla (991) qui laisse un fils en bas âge, assiège Alep au Bilad al-Sham. Le régent de l’émir hamdanide Loukoul el Kébir fait alors appel à Basile pour l’aider face aux Fatimides qui ont vaincu le duc d’Antioche Michel Bourtzès à la bataille des gués de l’Oronte (15 septembre 994) (1). Alors qu’il lutte contre les Bulgares, l’empereur byzantin Basile II décide en 995 de transférer ses troupes à Alep. Ordonnant à ses soldats de monter chacun une mule rapide, il réussit l’exploit de traverser l’Asie Mineure en 16 jours et en plein hiver. Devant l’arrivée subite des Byzantins qui ont rejoint les forces du duc d’Antioche, les Arabes prennent peur et se replient à Damas. Après la prise de quelques places syriennes, Basile II est de retour à Constantinople en 995 (2).

En 999, Basile II doit de nouveau abandonner le théâtre bulgare. En effet, le calife fatimide Al-Hakim (3) le fou, successeur de al-Aziz, inflige une déroute aux croisées notamment au duc d’Antioche Damien Dallassenos qui est tué en combattant (19 juillet 998). Le basileus (Basile II) a comme but de dégager Antioche, ensuite de soumettre les émirs arabes et de s’assurer l’obéissance de ceux qui étaient les vassaux de l’empire. Basile est à Antioche le 20 septembre, il s’empare de Césarée et de Homs (en octobre), mais échoue devant Tripoli (6-17 décembre à l’image ). À la suite de cette campagne, il passe l’hiver à Tarse (4) . L’empereur ne peut continuer la lutte car il doit assurer les positions byzantines du Caucase. Il signe donc un traité de paix de dix ans avec Al-Hakim 44. La paix entre Byzance et les Arabes permet à Basile II de concentrer toutes ses forces dans la campagne de Bulgarie.

sources:

  1. . Yahyā d’Antioche, t. II, p. 455-456.
  2.  a et b John Julius Norwich (trad. Dominique Peters), Histoire de Byzance (330-1453), Paris, Librairie Académique Perrin,‎ 1998 (1re éd. 1999)[détail des éditions] (ISBN 2-262-01333-0)p. 246-247.
  3.  (de) Ernest Honigmann, Die Ostgrenze des byzantinisches Reiches von 363 bis 1071
  4.  Yahyā d’Antioche, t. II, p. 457-461.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Sous les Fatimides, les Byzantins (Rum) avais repris l’initiative contre l’Islam et le Bilad al-Sham chose qui n’étais pas arrivées depuis l’époque du califat Rashidun : »

    aboualkacem a dit:
    18 mai 2014 à 2 h 59 min

    A reblogué ceci sur tribus Algeriennes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s