Le départ d’ Abu Abd’Allah dit Boabdil ver l’Afrique du Nord fin du 15eme siècle

Publié le Mis à jour le

le départ du Sultan e la dynastie arabe des nasrides  Abu Abd'Allah  dit Boabdil par les occidentaux
Le départ du Sultan de la dynastie arabe des nasrides Abu Abd’Allah dit Boabdil ver l’Afrique du Nord fin du 15eme siècle

L’histoire racontée à propos de Abu Abd’Allah dit Boabdil ne peut, en fait, être véridique.

La légende dit qu’alors qu’il s’exilait, il s’ arrêta pour jeter un dernier regard sur sa cité, et  pleura ce qu’il avait perdu. Mais sa mère Aisha lui lança amèrement : « ne pleure pas comme une femme, pour ce que tu n’as su défendre comme un homme ».

L’endroit où cet épisode eut lieu, sur la route de Grenade à Salobreña, est appelé aujourd’hui « Puerto del Suspiro del Moro », « Col du Soupir du Maure ». Récemment, cependant, on a supposé que cette histoire avait été inventée bien plus tard, et qu’en route pour les Alpujarras,  Boabdil ne serait même jamais passé par là.

Le départ du dernier sultan Nasride Abu Abd'Allah ver l'afrique du nord en 1492
Le départ du dernier sultan Nasride Abu Abd’Allah ver l’afrique du nord en 1492

D’autres auteurs pensent que Abu Abd’Allah dit Boabdil et Morayma jouirent d’une courte période de bonheur dans les Alpujarras. Vrai ou faux,  l’année suivante, sa femme chérie et l’un de ses fils moururent ; éploré,  Boabdil quitta l’Espagne pour Fès et Tlemcen, sans jamais y revenir.

Le sultan Nasride Abu Abd'Allah quitte Grenade al-Andalus pour l'Afrique du Nord
Le sultan Nasride Abu Abd’Allah quitte Grenade al-Andalus pour l’Afrique du Nord

Il avait déjà écrit a l’émir de la dynastie berbère Marinide de Fès (actuel Maroc), pour lui demander un sanctuaire. Ceci lui fut bien sûr accordé, et Abu Abd’Allah dit Boabdil se rendit d’abord à Melilla, puis à Fez ; il y fut royalement traité, et autorisé à construire un palais.

À l’image de certains épisodes de sa vie, les circonstances de la mort de Abu Abd’Allah dit Boabdil sont discutables. Un chroniqueur espagnol du XVIe siècle écrivit qu’il mourut à la bataille de 1527, pour les berbères Marinids, contre leurs rivaux arabes, les Saadis. D’autres disent qu’il est mort chez lui, en 1533, entouré des siens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s