La manière de ce vêtir des arabes, Gustave Le Bon (1841-1931)

Publié le Mis à jour le

Une rue arabe a Biskra, Constantinois par Gustavi Simoni
Une rue arabe a Biskra, Constantinois par Gustavi Simoni

Le célèbre sociologue Français (un scientifique comme Carette pas un orientaliste) Gustave Le Bon (1841-1931) reviens sur la manière de ce vêtir des arabes en général dans son célèbre livre « La civilisation des Arabes (1884). » :

« Lorsqu’on suit dans un journal illustré quelconque les variations du costume, en Europe seulement, depuis un siècle, on constate des transformations qui donnent une singulière opinion de la mobilité des idées européennes et des alterna¬tives bizarres que peut subir le goût à certains moments. Si nous étudions, au contraire, les changements de costumes chez les Arabes depuis douze siècles, nous rencontrons une uniformité qui suffirait déjà, à défaut d’autres preuves, à révéler à l’observateur la force des traditions dans cette race. Sans doute le costume des arabes est loin d’être identique dans toutes les parties de l’Afrique, de l’Égypte, de la Syrie et de l’Arabie ; mais sous la variété des formes, il est facile de constater une grande parenté. L’habillement se ramène toujours à une robe et à un manteau. Ce dernier est bleu ou noir en Égypte, blanc en Algérie, à raies blanches et noires en Syrie, etc.

La coiffure est peut-être ce qui a le plus varié et cependant ces variations sont comprises dans les limites bien étroites. En Égypte, on trouve le fez et le turban, en Syrie le kouffiéh, mouchoir à couleurs vives attaché autour de la tête avec une corde de poil de chameau, en Algérie le voile blanc fixé également par une corde de même nature.

Le costume des femmes ne présente de variété que dans les classes aisées. Dans les classes pauvres, il se compose généralement d’une longue robe de toile serrée à la ceinture et d’un voile qui cache les traits et ne laisse voir que les yeux. La robe est, en Égypte, une simple tunique de coton bleu sans traces de corset ou d’éléments analo-gues. Ces artifices sont inconnus et au surplus inutiles dans tout l’Orient. Les paysannes des bords du Nil ont cependant, malgré cette toilette bien sommaire, une démarche fière et majestueuse qui fait songer aux allures des déesses de la Grèce antique et frappe d’admiration les artistes. Quand on les voit s’avancer gravement, la poitrine bombée, les épaules effacées, portant gracieusement sur la tête une amphore ; on ne peut s’empêcher de songer que nos couturiers les plus habiles n’ont jamais réussi, avec leurs plus coûteux artifices, à donner à une Européenne une allure sem¬blable.

Pour ne pas avoir à revenir sur ce qui concerne le costume lorsque j’étudierai les Arabes des villes, j’ajouterai que, dans les classes les plus aisées, les vêtements sont plus compliqués mais toujours fort gracieux : chemises de soie ou de gaze, petites vestes brodées d’or, larges pantalons, etc. Lorsque les femmes sortent, le corps est toujours recouvert d’un long manteau et la figure d’un voile.

Il serait inutile, du reste, d’insister davantage sur ce qui concerne le costume chez les Arabes. Les nombreuses gravures disséminées dans cet ouvrage sont préférables à toutes les explications. Qu’il s’agisse de costumes, de types, de monuments, de choses quelconques susceptibles d’être représentées, c’est en les représentant, bien plus qu’en les décrivant, que j’espère réussir à évoquer devant le lecteur l’image fidèle de ce monde oriental, si différent du nôtre et auquel on ne peut songer sans voir surgir dans l’esprit une lumineuse vision de formes séduisantes et de couleurs éclatantes  »
sources:

Gustave Le Bon (1841-1931) : La Civilisation des Arabes Livre IV Coutumes, nourritures, et costumes des arabes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s