La bataille d’El Puig en 1237 Zayyan ibn Mardanish contre les forces croisées d’Aragon

Publié le Mis à jour le

Date 15 août de 1237 Lieu El Puig , Valencia ,  Résultat Victoire décisive de la Couronne croisée d'Aragon Impact : Conquête de Valence Les belligérants:  Couronne d'Aragon vs  Taifa de Valence Les commandants Bernardo Guillermo Entenca vs  Zayyan ibn Mardanish Forces de combat 50 Chevaliers francs et  1000 fantassins croisés à pied 600 chevaliers musulmans  11 000 fantassins musulmans à pied
Date 15 août de 1237
Lieu El Puig , Valencia , 
Résultat Victoire décisive de la Couronne croisée d’Aragon
Impact : Conquête de Valence
Les belligérants:
 Couronne d’Aragon vs  Taifa de Valence
Les commandants
Bernardo Guillermo Entenca vs  Zayyan ibn Mardanish
Forces de combat
50 Chevaliers francs et 
1000 fantassins croisés à pied 600 chevaliers musulmans 
11 000 fantassins musulmans à pied

La bataille d’El Puig en 1237 avec le prince berbère Zayyan ibn Mardanish lors de la prise de Valence par les forces croisées d’Aragon

La bataille du Puig de Cebolla se déroule le 15 août 1237 dans le cadre de la Reconquista.

Il s’agit de la prise du château du même nom (Cebolla étant une déformation d’un nom arabe signifiant petite montagne), situé à environ 15 km de Valence. Le roi d’AragonJacques Ier reconstruit la forteresse après sa prise et la transforme en base pour la reconquête du royaume de Valence (la ville capitule le 28 septembre 1238).

Il fait également édifier à proximité un monastère mercédaire qu’il nomme Santa María del Puig (Puigsignifie colline en catalan).

Zayyan ibn Mardanish ou Zayán Ibn Mardanix (Onda ?- †Tunis,1270) également connu comme « Zahén » ou Çaèn, fut le dernier roi musulman de Valence après avoir délogé de sa charge de gouverneur l’almohade Zayd Abu Zayd en 1229. À la suite de quoi, celui-ci passa un accord de vasselage avec le roi Jacques Ier d’Aragon; cet accord facilita la conquête du royaume de Valence.

Après avoir été mis en déroute par Jacques Ier à la bataille de El Puig, Zahén se réfugia dans la ville de Valence. Ne recevant pas l’aide espérée du sultan de Tunis, il se rendit en 1238. Dans les accords de capitulation passés avec le roi aragonais, Zahén négocia son départ et celui des siens des terres valenciennes, depuis le port de Cullera, vers Tunis où quelques années plus tard il décèder

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s