Les Bosniaques convertis à l’islam après la conquête du sultan Ottoman Muhammad II al-Fatih

Publié le

carte du royaume de Bosnie avant la conquête Ottomane
carte du royaume de Bosnie avant la conquête Ottomane

Les Bosniaques convertis à l’islam après la conquête du sultan Ottoman Muhammad II al-Fatih

La Bosnie-Herzégovine, au sud-est de l’Europe, qui est aujourd’hui un pays réunissant de nombreuses cultures, est dirigée depuis le premier siècle avant J-C tour à tour par les Romains, les Byzantins, les Hongrois, les Serbes, les Ottomans et les Autrichiens. Toutefois, ce sont les Ottomans qui ont laissé une marque significative, en particulier en termes de religion et de culture. Après avoir été témoin pendant des siècles de guerres et de conflits, la paix et le calme sont revenus dans le pays après la conquête du sultan Mehmed II Fatih en 1463. La Bosnie a ensuite obtenu le statut de sandjak ou division administrative liée à la province de Rumeli et 30.000 Bosniaques se sont convertis à l’islam. Les Bosniaques ont toujours eu un statut spécial au sein de la société ottomane. Ils se sont toujours montrés fidèles à l’Etat ottoman et nombre d’entre eux sont devenus hommes d’Etat ou érudits. Après la conversion des Bosniaques, les Turcs et les Bosniaques ont commencé à avoir la même histoire. Au début du XIXe siècle, les Serbes se sont révoltés contre l’Etat ottoman et ont commencé à assassiner les Bosniaques. En 1878, l’Empire ottoman a été vaincu par l’Empire russe et a dû céder l’administration de la Bosnie-Herzégovine à l’Empire austro-hongrois.

Le souhait de Gazi Husrev-beg : transformer Sarajevo en ville ottomane

Après la conquête de Sarajevo par Mehmed II Fatih, Gazi Husrev-beg, qui occupait la fonction de Bey et de gouverneur de la ville, a commencé à entreprendre de nombreuses constructions dans le but de faire de Sarajevo une ville ottomane. Le Pont Latin, où s’est fait assassiner l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche par Gravilo Princip en 1914, l’Institut oriental mondialement connu, la Mosquée Fatih ou Mosquée de l’empereur, le Bascarsija (bazar) du centre ville, le caravansérail Morica Han et un ensemble de bâtiments construits au nom du gouverneur de la ville sont quelques endroits que l’on peut encore voir à Sarajevo. La tombe d’Alija Izetbegovic, le site des massacres de Markale tristement célèbres, la rivière Vrelo Bosne et le tunnel de Sarajevo connu pour son rôle historique dans la guerre de Bosnie, sont d’autres lieux historiques essentiels à ne pas manquer. La destruction du pont Stari Most datant de l’ère ottomane en 1993 est resté gravé dans les esprits des Bosniaques. L’ouvrage a été reconstruit en 2004. Koski Mehmed-pasha et Karadoz-begova sont les deux seules mosquées de Mostar construites par les Ottomans qui ont subsisté. La tekija ou demeure derviche, située à Blagaj près de Mostar, est un bâtiment historique unique en termes de position géographique et de beauté. Pocitelj, près de Mostar, est un village typiquement ottoman. Conquise par le sultan Mehmed II Fatih six jours après la conquête de Sarajevo, Travnik est devenue un centre qui fournissait des hommes d’Etat pour l’Empire ottoman. Travnik était connue pour être la ville des vizirs de l’ère ottomane. De fait, 70 vizirs originaires de Travnik ont servi l’Etat ottoman de nombreuses fois.

 

source :  Zaman France 
:

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Bosniaques convertis à l’islam après la conquête du sultan Ottoman Muhammad II al-Fatih »

    […] Les Bosniaques convertis à l’islam après la conquête du sultan Ottoman Muhammad II al-… […]

    […] Les Bosniaques convertis à l’islam après la conquête du sultan Ottoman Muhammad II al-… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s