Salahudin (Saladin) al-Ayyoubi et son amour pour le Jihad FisabiliLlah (La guerre sainte dans le sentier de Dieu) par l’historien et ami de Salahdudin Baha ad-Din Yusuf ibn Rafi ibn SHADDAD

Publié le Mis à jour le

Un ratiste coréen a peint cette toile, de Salahudin al-Ayyoubi, après la prise de Jerusalem (al-Qods) , les croisés lui rendent les armes
Un artiste coréen a peint cette toile, de Salahudin al-Ayyoubi, après la prise de Jerusalem (al-Qods) , les croisés lui rendent les armes

Salahudin (Saladin) al-Ayyoubi et son amour pour le Jihad FisabiliLlah (La guerre sainte dans le sentier de Dieu) par l’historien et ami de Salahdudin Baha ad-Din Yusuf ibn Rafi ibn SHADDAD :

« ALLAH Le Très-Haut a dit : « Ceux qui combattent pour notre cause, nous les guiderons par nos chemins, et Dieu est avec ceux qui agissent noblement » (Coran, XXIX, 62) ; et dans les textes sacrés abondent les passages relatifs à la guerre sainte (al-Jihad) . Pour cette guerre, Salahudin était supérieurement assidu et zélé (…). La guerre sainte  (al-Jihad) et la passion qu’il y portait avaient une très forte emprise sur son cœur et sur son corps ; il ne parlait pas d’autre sujet, il ne songeait qu’aux préparatifs de cette guerre (al-Harb) , il ne s’occupait que de ceux qui y combattaient, il n’avait de sympathie que pour ceux qui en parlaient ou exhortaient à y participer. Par amour pour la guerre sainte (al-Jihad) , dans les chemins de Dieu (FissabilLah) , il quitta sa famille et ses enfants, sa patrie, sa maison et son pays ; il ne désira au monde qu’habiter à l’ombre de sa tente. »

Baha al-Din ibn Shaddad, « al-Nawādir al-Sultaniyya wa-al-Mahasin Yusufiyya » Anecdotes sultaniennes et vertus yousoufiennes, in F.Gabrieli, chroniques arabes des croisades, Actes Sud, coll. Sindbad, Paris, 1977

Baha ad-Din Yusuf ibn Rafi ibn SHADDAD (  بهاء الدين ابن شداد, le titre honorifique « Baha ‘al-Dîn» signifie «splendeur de la foi») (7 Mars 1145 au 8 Novembre 1234) était un juriste musulman du 12e- siècle et un érudit historien , d’origine arabe (Encyclopedia Britannicaqui s’est fait , remarqué pour avoir écris  une biographie de Saladin qu’il connaissait bien.

Ibn SHADDAD est né à Mossoul le 10 Ramadan 539 AH (7 Mars 1145 jc), où il a étudié le Coran , le hadith , et le droit musulman avant de passer à la madrassa seldjoukide  Nizamiyya à Bagdad capital des Abbassides, où il est rapidement devenu Mu’id (« professeur assistant »). Vers  1173, il est retourné à Mossoul comme mudarris (« professeur »). En 1188, de retour du Hajj , Ibn SHADDAD a été convoqué par Salahdin qui avait lu et été impressionné par ses écrits. Il a été «inscrit de façon permanente» au service de Saladin, qui le nomma cadi al-‘Askar («juge de l’armée »).  À ce titre, il a été un témoin oculaire du siège d’Acre et de la bataille de Arsuf  et a fourni « une chronique vivante de la Troisième Croisade ».  Saladin et ibn SHADDAD très  sont tot devenus des amis proches et le sultan la nommés à plusieurs bureaux administratifs et judiciaires élevés.  Ibn SHADDAD est resté un intime et ami de confiance de Saladin, ainsi que l’un de ses principaux conseillers, pour le reste de la vie du sultan ayyoubide. Après la mort de Saladin, ibn SHADDAD a été nommé cadi («juge») de Alep . Il est mort à Alep, le 14 Safar 632 AH (8 Novembre 1234), âgé de 89 années.

Œuvre la plus connue d’Ibn SHADDAD est sa biographie de Saladin, qui est « basée en grande partie sur l’observation personnelle » et dresse un portrait complet que «les musulmans ont vu». Publié en anglais sous le titre » Histoire Rare et excellent de Saladin », le titre arabe (al-Nawādir al-Sultaniyya wa-al-Mahasin Yusufiyya) traduit comme « Sultany Anecdotes et Josephly Vertus». Le texte a survécu intact et est encore en version imprimée. Ibn SHADDAD aussi a écrit plusieurs ouvrages sur l’application pratique de la loi islamique, Le Refuge des juges de l’ambiguïté des jugements, les preuves des arrêts et la quintessence ainsi que d’une monographie intitulée Les vertus du Jihad.  La plupart des informations connues à propos de Ibn SHADDAD dérive de Ibn Khallikan s ‘Dictionnaire biographique contemporain (Wafayat al-A’yan, littéralement « Nécrologie des émiment hommes »).  

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Salahudin (Saladin) al-Ayyoubi et son amour pour le Jihad FisabiliLlah (La guerre sainte dans le sentier de Dieu) par l’historien et ami de Salahdudin Baha ad-Din Yusuf ibn Rafi ibn SHADDAD »

    shakib a dit:
    22 janvier 2016 à 19 h 07 min

    Histoire Rare et excellent de Saladin cette ouvrage existe il en français est pourriez vous me dire que contient le livre que vous conseiller anthologie mondial de la stratégie parle t il de stratégie militaire les technique ou ses plutôt une biographie des généraux survole t il l aspect technique utiliser
    pourriez vous me contacter par message priver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s