Gouvernement Omeyyade de l’Ifrkiya de Yazid ibn Abi Muslim, 720-721, mawla d’al-HAjjaj ath-Taqafi et restauration de Muhammad ibn Yazid (721) et Bishr ibn Safwan al-Kalbi, 721-727 par l’historien arabe al-Nowayri, (vers 1280 – 1331)

Publié le

Vielle photo des remparts de Kairouan ('Tunisie, 19eme siècle)
Vielle photo des remparts de Kairouan (‘Tunisie, 19eme siècle)

Gouvernement Omeyyade de l’Ifrkiya de Yazid ibn Abi Muslim, 720-721, mawla d’al-HAjjaj ath-Taqafi et restauration de Muhammad ibn Yazid (721) et  Bishr ibn Safwan al-Kalbi, 721-727 par l’historien arabe al-Nowayri, (vers 1280 – 1331) 

 

Gouvernement Omeyyade de l’Ifrkiya de Yazid ibn Abi Muslim, 720-721, mawla d’al-HAjjaj ath-Taqafi:

 » Yézid arriva dans la province d’Afrique l’an 102, et il voulait y tenir la même conduite qu’el-Hedjjadj avait tenue envers ces habitants du Sewâd (la Babylonie) qui descendaient d’ancêtres tributaires.[72]

El-Hedjjadj l’envoyait dans leurs villages pour les obliger à payer la capitation (djezya) comme ils le faisaient avant leur conversion à l’islamisme. Yézid voulait suivre le même système dans la province d’Afrique, mais les habitants, d’un commun accord, le firent périr et se mirent de nouveau sous la conduite de leur ancien gouverneur, Mohammed ibn Yézid.

MOHAMMED IBN YEZID GOUVERNEUR POUR LA SECONDE FOIS ( 721)

Ils écrivirent alors au khalife Yézid ibn el-Melik, pour lui déclarer qu’ils n’avaient pas renoncé à leur fidélité, mais que Yézid ibn Abi Moslim les avait traités d’une manière outrageante devant Dieu et les musulmans, et qu’ils venaient de se remettre sous l’autorité de leur ancien gouverneur.

Le khalife omeyyade leur fit une réponse par laquelle il désapprouvait la conduite d’Ibn Abi Moslim et confirmait le choix qu’ils avaient fait de Mohammed ibn Yézid.

GOUVERNEMENT DE BISCHR IBN SAFWAN AL-KELBI (721-727)

 

Dans la suite, Bischr ibn Safwan, de la tribu de Kelb, fut chargé d’administrer la province d’Afrique.

Il y arriva en l’an 103 (721-22 de J. C.), et destitua Al-Horr ibn Abd er-Rahman, gouverneur d’Espagne, qu’il remplaça par Anbesa el-Kelbi.

Il fit alors une expédition en Sicile, d’où il s’en retourna avec un riche butin.

Sa mort eut lieu à Kairewan, l’an 109 (727-28 de J. C), pendant le khalifat de Hischam ibn Abd el-Melik, qui le remplaça par Obéidah ibn Abd er-Rahman de la tribu de Soleim. »

notes

[72] Ali ez-zimma. Les juifs, les chrétiens et les sabéens rentrent sous cette dénomination.

 

Traduction française de Chehab ed-Din Ahmed ben Abd al-Wahlab al-Nowayri, de son histoire de la province d’Ifriqiya  et du Maghreb, de al-Andalus et de la Sicile 

Chehab ed-Din Ahmed ben Abd al-Wahlab al-Nowayri, (vers 1280 – 1331) est un historien et jurisconsulte arabe du xive siècle.

Né à Al-Niwaireh en Égypte, il a laissé une encyclopédie historique, intitulée Nihaya al-arab fi fonoun al-adab (c’est-à-dire « tout ce qu’on peut désirer de savoir concernant les différentes branches des belles-lettres »), divisée en cinq parties, de cinq livres chacune. Aussi, il a écrit Chronique de Syrie et Histoire des Almohades d’Espagne et d’Afrique et de la conquete de la ville de Maroc (Marakesh) 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s