L’Armée Abbasside « al-Faraghina » ( les gens de Farghana) était un régiment de l’ armée régulière du califat abbasside :

Publié le Mis à jour le

"Samarcande" , elle fut avec Bukhara la plus grande ville de  Sogdiane,  après l'arrivée des peuples turcs, on appelle plutôt cette  région Transoxiane.
Vielle peinture  russe de la ville de « Samarcande », elle fut avec Bukhara la plus grande ville de Sogdiane, après l’arrivée des peuples turcs, on appela cette région Transoxiane.

L’armée Abbasside « al-Faraghina » ( arabe : al-الفراغنة Farāghinah) était un régiment de l’ armée régulière du  califat abbasside au  9eme siècle, qui étais composé  de soldats qui provenaient de la région de  Farghana en Transoxiane , la »al-Faraghina » a participé à plusieurs campagnes militaires et a joué un rôle important dans la politique du gouvernement central abbasside , en particulier au cours de la période d’anarchie à Samarra .

 

Le  Farghana était une province frontalière bordant les terres de l’Islam au cours de la période omeyyade et le début des abbassides.

Occupant toute la vallée à l’est de Khujand, le Ferghana est entouré au nord, à l’est et au sud par les montagnes, avec le Syr-Daria qui la traverse. 

La capitale de la région pendant un certain temps étais  la ville de Kazan dans le nord; mais lors de la période islamique, la capitale régional avait déménagé dans  la ville de Akhsikath sur les bords du Syr-Daria. [1]

Carte de Farghana en Transoxian dans la période Abbasside 

Avant la conquête musulmane de la Transoxiane , le contrôle du Farghana fut décrit dans les sources comme ayant été exercée par une dynastie de souche persane dont les dirigeants utilisé le titre de Ikhshid, ou par les locaux Turcs de  la région. [2]

Le Farghana était occupé en  712 -13 par  le général arabe Omeyyade Qutayba ibn Muslim al-Bahali, la zone fut occupé par les armées Musulmans mais aucune présence sociétale  musulmane n’a été établie et les dirigeants locaux ont maintenu leur emprise sur le pays et leurs cultes.

Au cours du 8eme siècle, les Omeyyades ont effectué à plusieurs reprises des raids dans la vallée, mais sa conquête est restée incomplète. C’est seulement au cours de la gouvernance Samanide  de Nuh ibn Asad gouverneur de Samarkand  dans les années  820-21 que le Farghana a été plus pleinement intégré dans l’Etat islamique, sous le califat Abbasside[3] et il ce pourrait que ce sois cette même période qui a vue la creation du  régiment abbasside « al-Faraghina  » [4] 

It llustrates a Transoxian warrior of the late Umayyad period with a lamellade cuirass and rigid arm defences a long   straight sword and unstrung bows in a bowcase State Herlitage Mus St Petersburg Russie

Selon l’ historien arabe al-Mas’udi , le régiment « al-Faraghina «   a été créé par le calife Abbasside Al-Mu’tasim ( 833-842.); [5] , il semble probable, cependant, que le processus de recrutement des soldats du Farghana ai commencé au cours du règne d’al-Ma’mûn . ( 813-833)

Al-Baladhuri le célèbre historien , à la fin du IXe siècle, rapporte qu’ al-Ma’mûn le calife abbasside, envoya des émissaires pour recruter des hommes de la population de Transoxiane; et qu’après sa mort, son successeur Al-Mutas’im aurai continué cette politique à un point tel que la Transoxiane  commençais à  atteindre un rôle dominant dans l’armée du calife abbasside. [6]

La « al-Faraghina »  à été fermement établie par le calife al-Mut’asim  qui avais  décidé de construire la nouvelle capitale appelé Samarra , et ils ont reçu des concessions de terre dans la ville après son achèvement en 836 .

Selon l’historien arabe al-Ya’qubi , pour le régiment al-Faraghina leurs ont été accordées des attributions adjacentes, mais distincts des quartiers des soldats  turcs , et que les deux (Turcs et alFaraghina) ont été séparés de la population générale [7] contrairement au régiment « al-Maghariba » .

Les résidences de la « al-Faraghina » ont été principalement situés le long des voies appelées Shari ‘al-Barghamish al -Turki et Shari ‘al-Askar, bien que quelques-uns des officiers du régiment avaient attributions long de la Shari’ al-Khayr al-Jadid. [8] 

La « al-Faraghina »  était le seul des nouveaux régiments de l’armée d »al-Muta’sim, à servir aux côtés des autres régiments, comme celui des Turcs, la « al-Ushrusaniyya » et les Maghrébins (al-Magharibah).

Parmi les unités non-turcs, elle semblent avoir été parmi les plus importantes, et sont mentionnés assez fréquemment dans les sources arabes. [9]

La révolution Abbasside  1 2 3
La révolution Abbasside (Opsrey)
1) Garde Arabe Khorassanien Garde
2) Cavalier Arabe Khorassanien
3) Cavalier du Farghana  basé sur l’illustration du bouclier ci-dessus

Al-Ya’qubi  l’historien la définie en grande partie la « al-Faraghina » comme étant «ajam, [10] un terme qui a été diversement interprété comme signifiant qu’ils étais avant des non-musulmans, [11] ne parlant pas arabe [12] ou barbare. [13] 

Pour al-Yaqubi , les « ajam » sont les non-arabes, comme dans sa description de l’Ifriqiya au temps des Aghlabides.

En tout cas, il semble qu’ils ont été considérés comme des étrangers par la population locale. [14]

La « al-Faraghina » sont mentionnés par al-Tabari comme ayant participé à certaines des campagnes militaires menées pendant le califat d’al-Mu’tasim. Ils ont servi, par exemple, dans le cadre du premier plan du général al-Afshin dans la guerre contre les rebelles Babak al-Khurrami l’Athée dans l’Adharbayjan ; lors de l’attaque contre la forteresse de Babak d’al-Badhdh en 837, ils se sont distingués dans la bataille et ont joué un rôle majeur dans la prise de la forteresse. [15]

L’année suivante, au cours du  califat d’al-Mu’tasim lors de l’expédition contre Amorium , le commandant des « al-Faraghina »  étais ‘Amr al-Farghani un officier de premier plan dans l’armée du calife. [16] Alors que la campagne était en cours, plusieurs officiers de la « al-Faraghina » ce sont impliqué dans un complot visant à tuer le calife al-Mu’tasim et le remplacer par al-Abbas ibn al-Ma’mûn ; lorsque le plan a été découvert par le calife, les conspirateurs, y compris ‘Amr, ont été arrêtés et exécutés. [17]

Vue aérienne sur sur samarra du coté d'al-Mutawakkiliyya  avec la mosquée Abu Dulaf à gauche
Vue aérienne sur la capital Abbasside de Samarra du coté d’al-Mutawakkiliyya avec la mosquée Abu Dulaf à gauche 

Après l’assassinat du calife al-Mutawakkil en Décembre 861, la « Faraghina » à  joué un rôle important pendant la période connue sous le nom d’l’anarchie de Samarra (861-870) ».

Dans les années chaotiques qui suivirent la mort d’al-Mutawakkil, ils ont participé fréquemment dans des émeutes qui ont éclaté dans la capitale, et ils auraient été impliqués dans la mort du vizir Utamish [18] et des commandants turcs  Wasif al-Turki [ 19] et Salih ibn Wasif . [20]

Comme les autres régiments de Samarra, leur principale préoccupation au cours de cette période a été de veiller à ce qu’ils reçoivent  leur salaire, alors que le gouvernement était souvent incapable de fournir leurs salaires à  temps. [21]

Lorsque la guerre civile a éclaté entre les califes rivaux al-Musta’in et al-Mu’tazz en 865, la « al-Faraghina » à  largement soutenu ce dernier. [22]

Cinq mille Turcs et des hommes de la « al-Faraghina » faisait  partie de la force initiale envoyé de Samarra pour assiéger al -Musta’in à Bagdad , [23] et au cours de la guerre des soldats supplémentaires du régiment « al-Faraghina » ont été envoyés pour ce joindre à la lutte. [24]

Une partie de la Faraghina ce battais d’abord  pour al-Musta’in, comme ceux sous le général Muzahim ibn Khaqan , mais ils ont rejoints plus tard Muzahim quand il a décidé de faire défection au côté d’Al-Mu’tazz. [25] 

Après la fin de la guerre, à partir de laquelle al-Mu’tazz est sorti victorieux, la  « al-Faraghina » est  retourné à Samarra.

Comme le gouvernement éprouvait  une crise financière majeure, le calife a tenté de favoriser la « al-Faraghina » et  la  « al-Maghariba » (Maghrébins)  au détriment des Turcs; [26] en dépit de cela, les trois groupes ce sont unis et mis d’accord pour renverser al-Mu’tazz ver Juillet 869. [27]

Le calife suivant, al-Muhtadi , avait même promis d’accorder des faveurs au « al-Faraghina » et les autres régiments non-turcs de l’armée.

Quand les Turcs sous le général Musa ibn al-Kabir Bugha se sont révoltés contre le calife en Juin 870, la « al-Faraghina » a  défendu al-Muhtadi et composa la majeure partie de sa cavalerie; dans la bataille qui en résultait, ils ont été vaincus et ont subi de lourdes pertes. [28] 

Il est probable que l’importance de la « al-Faraghina » ait  diminué peu après la mort d’al-Muhtadi et la prise de pouvoir d’al-Mu’tamid (r. 870-892).

Le frère d’Al-Mu’tamid , Abu Ahmad al-Muwaffagh , qui est devenu le commandant en chef de l’armée abbasside, avait des relations solides avec les commandants turcs, et il a peut-être préféré les Turcs, à l’exclusion de la « al-Faraghina » et d’autres unités non-turc .

Après ce moment , la  » al-Farghana »  ont continué au niveaux individuelles à servir dans l’armée abbasside , mais le régiment  disparaît des  sources écrites arabes . [29] 

Notes 

  1. ^ Barthold, pp. 790-91
  2. ^ Marshak, p. 274; Barthold, p. 790
  3. ^ Bosworth, p. 253; Barthold, pp. 790-91
  4. ^ Kennedy, p. 125
  5. ^ Al-Mas’udi, v. 7: p. 118 Voir aussi Ibn al-Athir, v. 6: p. 452
  6. ^ Al-Baladhuri, p. 205
  7. ^ Kennedy, p. 119; Gordon, p. 59; al-Ya’qubi, pp. 258-59
  8. ^ Northedge, p. 170; al-Ya’qubi, pp. 262-63
  9. ^ Gordon, p. 37; Kennedy, p. 127
  10. ^ Al-Ya’qubi, p. 258
  11. ^ Kennedy, pp. 124-25
  12. ^ Northedge, p. 99
  13. ^ Gordon, p. 195 n. 71
  14. ^ Gordon, p. 60
  15. ^ Al-Tabari, v 33: pp. 68-69, 71.
  16. ^ Al-Tabari, v 33:.. pp 96, 109, 112
  17. ^ Al-Tabari, v 33: pp. 130, 133.
  18. ^ Al-Tabari, v 35:.. pp 12-13
  19. ^ Al-Mas’udi, v. 7: p. 396; al-Tabari, v 35:. p. 146
  20. ^ Al-Tabari, v 36:. p. 70
  21. ^ Al-Tabari, v 35:. p. 146; . v 36: p. 107
  22. ^ Al-Mas’udi, v 7:. pp. 364-65
  23. ^ Al-Tabari, v 35:. p. 43

    Références 

    • Al-Baladhuri, Ahmad ibn Jabir. Aux origines de l’État islamique, partie II. Trans. Francis Clark Murgotten. New York: Columbia University, 1924.
    • Barthold, W., B. et Spuler. « Farghana. » L’Encyclopédie de l’Islam, Volume II. New Ed. Leiden:. EJ Brill, 1991 ISBN 90-04-07026-5
    • Bosworth, C. Edmund. « Fargana. » Encyclopédie Iranica, Volume IX. Ed. Ehsan Yarshater. New York:. Bibliotheca Persica Press, 1999 ISBN 0-933273-35-5
    • Gordon, Matthew S. The Breaking of a Thousand Swords: Une histoire de l’armée turque de Samarra (200-275 AH / 815-889 CE) Albany, NY:.. L’Université d’État de New York Press, 2001 ISBN 0-7914- 4795-2
    • Ibn al-Athir, ‘fi Izz al-Din. Al-Kamil al-Tarikh. 6e éd. Beyrouth: Dar Sader 1995.
    • Kennedy, Hugh Les armées des califes:. Militaires et de la société au début des années islamique État de New York:.. Routledge, 2001 ISBN 0-415-25093-5
    • Marshak, BI, et NN Negmatov. « Sogdiane. » Histoire des civilisations de l’Asie centrale, Volume III: Le Carrefour des Civilisations: AD 250 à 750 Eds. BA Litvinsky, Zhang Guang-da et R. Shabani Samghabadi. Paris:. Éditions UNESCO, 1996 ISBN 92-3-103211-9
    • Al-Mas’udi, Ali ibn al-Husain. Les Prairies d’Or. Ed. et Trans. Charles Barbier de Meynard et Abel Pavet de Courteille. 9 vols. Paris: Imprimerie Nationale, 1861 à 1917.
    • Northedge, Alastair La topographie historique de Samarra Londres:… L’École d’archéologie britannique en Irak, 2005 ISBN 0-903472-17-1
    • Al-Tabari, Abu Ja’far Muhammad Ibn Jarir. L’histoire d’al-Tabari. Ed. Ehsan Yar-Shater. 40 vols. Albany, NY: State University of New York Press, 1985 à 2007.
    • Al-Ya’qubi, Ahmad ibn Abu Yaqub. Kitab al-Buldan. Ed. MJ de Goeje. 2e éd. Leiden: EJ Brill, 1892.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s