Règne du calife Abbasside ar-Rachid Billah (1134-1137) Par Jalāl-ad-Dīn Abu Ja’far Muhammad dit ibn al-Tiqtaqa de son kitab « al-Fakhri »

Publié le

Plaque Abbasside, du 12eme siècle  (Iraq ou Iran),
Plaque Abbasside, du 12eme siècle (Iraq al- arabi ou Iraq al-Ajami)

Règne du calife Abbasside ar-Rachid (529 / 1134 — 532 / 1137) Par Jalāl-ad-Dīn Abu Ja’far Muhammad dit ibn al-Tiqtaqa de son kitab « al-Fakhri »  

Après Moustarchid régna son fils Rachid billah Abou Djafar Mansour, fils de Moustarchid.

Il reçut le serment d’investiture du khalifat après l’arrivée de la nouvelle de l’assassinat de son père, en l’année 529 (1134).

Rachid équipa une très nombreuse armée et partit en guerre contre Massoud.

Celui-ci, de son côté, se dirigea vers l’Iraq, cherchant à s’en emparer.[130]

Il arriva à Bagdad à la tête de 5.000 cavaliers et y pénétra.

Rachid s’abstint alors de le combattre, et sortit de Bagdad, se dirigeant vers Mossoul.

Le sultan Massoud entra à Bagdad et s’empara de la direction des affaires.

Il montra de l’équité et empêcha ses soldats de faire du mal.

Il réunit les qadis et les notaires et prit leurs signatures attestant l’incapacité de Rachid.

Il dressa un acte authentique signé par des témoins, prononçant la déposition de Rachid, et le fit approuver par les qâdîs.

Ce fut le vizir Az-Zainabî qui s’en occupa pour lui.

Massoud avait consulté Az-Zainabî sur la personne qu’il investirait du khalifat, et Az-Zainabî lui avait répondu : « Seigneur ! Il y a là-bas (à Bagdad) un homme qui convient au khalifat. Massoud lui ayant demandé le nom de cet homme, le vizir lui répondit: « Seigneur! si je le nommais, je craindrais qu’on ne le tue. Mais, quand nous entrerons à Bagdad, je te dirai son nom. »

Aussi, lorsqu’ils eurent besoin d’installer un khalife, Az-Zainabî lui nomma-t-il Abou Abd Allah Muhammad Mouqtafî, oncle de Rachid.[131]

Massoud lui fit prêter le serment d’investiture et l’installa sur le trône du khalifat.[132]

Quand à Rachid, n’ayant pas du tout réussi à Mossoul, il la quitta pour Ispahan.

Alors quelques hérétiques l’assaillirent et le tuèrent auprès de la porte d’Ispahan ; et cela en l’année 532 (1137).

Sa tombe est connue là-bas.

 

Le pont de Shahrestan à  Ispahan En 1138, le calife abbasside Ar-Raschid a été assassiné par un chiite sur le pont, il es enterré juste a coté
Le pont de Shahrestan à Ispahan En 1138, le calife abbasside Ar-Raschid a été assassiné par un chiite ismaélien de la secte des Assassins sur le pont, il es enterré juste a coté.

HISTOIRE DU VIZIRAT SOUS LE REGNE DE RACHID

Lorsque le khalifat arriva aux mains de Rachid, il prit comme vizir Djalal al-Din Abou-r-Rida Muhammad, fils de Sadaqa, dont le vizirat ne fut pas long.

Ce vizir, effrayé par les événements qui s’étaient produits, chercha un refuge auprès de Zangui fils d’Aqsounqour, prince de Mossoul, qui le prit sous sa protection et lui fit du bien.

Puis, lorsque Rachid quitta Bagdad, cet Abou-r-Rida fut employé dans certaines fonctions autres que le vizirat.

Il mourut en l’année 556 (1160) sans avoir eu une histoire méritant d’être relatée.

Pol-e Shahrestan ou ce trouve le corps du calife abbasside ar rashid ispahan

FIN DU RÈGNE DE RACHID ET DE L’ADMINISTRATION DE SES VIZIRS.

Notes du traducteur:

[130] Cf. Ibn al-Athir, Chronicon, XI, pp. 22 et 26.

[131] Voyez plus loin.

[132] Cf. le récit d’Ibn al-Athir, Chronicon. XI, pp. 26 et suiv.

Par Jalāl-ad-Dīn Abu Ja’far Muhammad dit ibn al-Tiqtaqa de son kitab « al-Fakhri »  

 

(Wikipeia bio)

Isfahan
Isfahan, Iran.

Abû Ja`far ar-Râchid bi-llah al-Mansûr ben al-Fadhl al-Mustarchid1 surnommé Ar-Râchid2 Il est né en 1109.

Il a succédé comme trentième Calife abbasside de Bagdad à son père Al-Mustarchid assassiné en 1135.

Un grand-oncle Al-Muqtafi fils du vingt-huitième calife Al-Mustazhir l’a déposé en 1136. Il est mort assassiné en 1138.

Le Sultan Seljoukide Mas`ûd domine tout le bref règne du Calife Ar-Râchid.

Ce dernier essaya de suivre les pas de son père pour conquérir une certaine indépendance avec les mêmes infortunes.

Pour se venger de l’assassinat de son père, il a insulté l’émissaire du Sultan venu exiger des avantages.

Il a été soutenu par Zengi gouverneur de Mossoul dans son opposition au Sultan.

Le Sultan qui résidait en Perse s’est hâté vers Bagdad pour faire obéir cette ville rebelle.

Il assiégea la ville qui, bien protégée par le fleuve et ses canaux a résisté aux attaques.

Zengi et le Calife Ar-Râchid Enfin le calife et le Zengi, désespérant du succès, se sont échappés à Mossoul.

Mossoul en 1932
Mossoul en 1932, Iraq. 

Fin du règne

Une fois le pouvoir du Sultan rétabli, un conseil s’est réuni qui a décidé de la démission du Calife et de la nomination de son grand-oncle Al-Muqtafi fils d’Al-Mustazhir pour le remplacer (1136).

Ar-Rachid s’est enfui à Ispahan, où il a été la nouvelle victime des poignards des assassins (1138).

Notes

  1. arabe : abū ja`far ar-râchid bi-llah al-mansūr ben al-fadhl al-mustarchid,
    أبو جعفر الراشد بالله المنصور بن الفضل المسترشد
  2. Ne pas confondre :
    râchid, arabe : rāšid, راشد, orthodoxe, et
    rachîd, arabe : rašīd, رشيد, sûr ; réfléchi qui était le surnom de Hârûn ar-Rachîd.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s