Le compagnon et général du califat Rashidun Abd Allah ibn Abi Sahr (radi Allah anhu)

Publié le Mis à jour le

Le Qasr Sahabi, a Ajdabiya fut construit en 647 par le compagnon et général du califat Rashidun Abdullah Ibn Abi Sarh radi Allah anhu frère de lait du calife rashidun Uthman ibn Affan situé entre Ajdabiya et Awjila en Libye
Le Qasr Sahabi, de la région d’al-Ajdabiya fut construit en 647 par le compagnon et général du califat Rashidun Abdullah Ibn Abi Sarh radi Allah anhu frère de lait du calife rashidun Uthman ibn Affan radi Allah anhu situé entre Ajdabiya et Awjila en Libye 

Le gouverneur Abdullah Ibn Abi Sarh arrive en Tripolitaine  en Ifriqiya  par ibn Khaldoun  :

 ‘En l’an 27 (647-8) ‘, sous le khalifat d’Othman, les musulmans, commandés par Abd-Allah-Ibn-Sâd-lbn-Abi-Sarh , descendant d’Amer-Ibn-Louaï [chef d’une famille coreichide], envahirent l’Ifrîkïa. Djoreidjîr était alors roi des Francs établis en ce pays. Son autorité s’étendait depuis Tripoli jusqu’à Tanger, et la ville de Sbaitla formait la capitale de son empire *.

Pour résister aux Arabes, il rassembla tous les Francs et Roum qui se trouvaient dans les villes de l’Ifrîkïa, ainsi que les populations berbères qui, avec leurs chefs, occupaient les campagnes de cette province. Ayant réuni environ cent vingt mille combattants , il livra bataille aux vingt mille guerriers dont se composait l’armée musulmane.

Cette rencontre amena la déroute des chrétiens , la mort de leur chef et la prise et destruction de Sbaitla.

Dieu livra aux vrais croyants les dépouilles des vaincus ainsi que leurs filles ; et Abd-Allah-Ibn-ez-Zobeir reçut de ses troupes, comme cadeau , la fille de ce même Djoreidjîr auquel il avait ôté la vie . Le voyage d’Ibn-ez-Zobeir à Medîne pour annoncer au khalife et aux musulmans la nouvelle de cette vic toire est un fait aussi remarquable et aussi bien connu que les événements dont nous venons de parler ‘.

Après cette défaite, les Francs et les Mou m se réfugièrent dans les places fortes de l’Ifrîkïa, pendant que les musulmans s’occupaient à en parcourir et dévaster le pays ouvert. Dans ces expé ditions ils eurent plusieurs rencontres avec les Berbères des plaines, et leur firent éprouver des pertes considérables, tant en tués qu’en prisonniers. Au nombre de ceux-ci se trouva Ouezmar- Ibn-Saclab l’ancêtre de la famille Khazer , et qui était alors chef des Maghraoua et des autres peuples zenatiens.

Le khalife Othman-Ibn-Affan, à qui on l’envoya, reçut sa profession d’islamisme et le traita avec une grande bienveillance. Il lui accorda non-seulement la liberté , mais aussi le commandement en chef des Maghraoua. D’autres historiens rapportent que Ouezmar se rendit auprès d’Othman en qualité d’ambassadeur.

Les musulmans prodiguèrent aux chefs berbères des honneurs tels qu’ils n’accordaient ni aux Francs, ni aux autres nations, et ayant remporté sur les Francs une suite de victoires, ils les forcè rent à implorer la paix. Ibn-Abi-Sarh consentit à évacuer le pays avec ses Arabes, moyennant un don de trois cents kintars d’or. Ayant reçu cette somme , il ramena les musulmans en Orient.

Ibn Khaldoun al-Hadrami Histoire des berbères et des dynasties musulmanes 

Les tombes des  sahaba près de la ville Libyenne de Zawilah califat Rashidunwho died here in a battle to defend the Libyan town of Zueila in the 7th centur
Les tombes des sahaba près de la ville Libyenne de Zawilah entre Tripoli et le sud Tunsien, elles abrite les soldats du califat Rashidun tué en défendant la ville de Zueila face au romains et au berbères au milieu du 7eme siècle al-Bakri dans sa desciption nous dit : « Quand Amr ibn el-Aci eut achevé la conquête de Barca, il envoya Ocba ibn Nafê en expédition. Cet officier marcha jusqu’à Zouîla et réduisit au pouvoir des musulmans toute la région qui s’étend entre ces deux villes. On voit à Zouîla le tombeau du poète Diêbil ibn Ali’l-Khozaï ; à ce sujet Bekr ibn Hammad dit : A Zouîla la mort surprit Diêbil ; sur le territoire de Barca elle frappa Ahmed ibn Rhasîb  » le poète étais en un vizir abbasside sous al-Mustansir 

La liste des  sahaba qui ont participé a l’expédition du califat rashidun en Ifriqiya mené  par le général Abdulah ibn abi sahr par l’historien al-Noweiry : 

La première expédition des musulmans dans la province d’Afrique et dans le Maghrib se fit l’an 27 de l’hégire (647-8 de J.C.). Othman ibn Affan venait d’être élevé au khalifat, et il avait confié le gouvernement de l’Egypte à son frère utérin, Abd Allah ibn Saad ibn Abi’s Sarh, après avoir destitué Amr ibn el-Aasi.

Voici la liste de ceux qui prirent part à l’expédition :

Abd Allah ibn Abbâs, le général des musulmans, et son frère Obeïd Allah, de la famille de Haschim ; Abd er-Rahman, fils (du khalife) Abou Bekr es-Siddik, et Abd er-Rahman ibn Talha de la tribu de Teim, avec un certain nombre de leur peuple ; une troupe de la tribu d’Adi avec Abd Allah, fils (du khalife) Omer ibn el-Khattab, Abd er-Rahman ibn Zeïd ibn el Khattab, Obeïd Allah ibn Omer et Aasim ibn Amr. Dans une bande de la tribu d’Ased se trouvait Obeïd Allah, fils d’Abd Allah ibn ez-Zobeir.

Il y avait aussi une troupe de la tribu de Sehm, et avec elle Abd Allah ibn Amr ibn el-Aasi et El-Mottelib ibn es-Saïb ibn Abi Wedaâ et Merwan ibn al-Hakem accompagna l’armée avec son frère El-Harith, et quelques membres de la famille d’Omeiya.

Une troupe de la tribu de Zehra s’y trouvait, et avec elle El-Miswar ibn Makhrima ibn Neufel et Abd er-Rahman ibn el-Aswed ibn abd Yaghouth : de plus, une compagnie de la tribu d’Aamir ibn Lowi ibn Ghalib, avec es Saïb ibn Aamir ibn Hischam et Bosr ibn Arta; et une troupe de la tribu de Hodeil avec Abou Dîb Khoweilid ibn Khalid, membre de cette tribu : celui-ci mourut dans la province d’Afrique, et ce fut Abd Allah ibn ez-Zobeir qui présida à son enterrement.

Dans cette armée se trouvèrent aussi Abd Allah ibn Ans, Abou’d-Dorr el-Ghaffari, El-Mikdad ibn Amr de la tribu de Behra, Bellal ibn al-Harith el-Mozeni, El-Aasim et Moawia ibn Khodeidj, Fodala ibn Obeïd, Roweifa ibn Thabit, Hamza ibn Khoweilid, Abou Zama el-Belawi, El-Moseiyeb ibn Djoun, Djebela ibn Amr es-Saïdi, Zïad ibn al-Harith, Keis ibn Besschar ibn Moslema, Zoheir ibn-Keis, Abder-Rahman ibn Sokhr, Amr ibn Aout et Okba ibn Nafi el-Fihri.

On y comptait encore six cents hommes de la tribu de Djoheina, trois cents de la tribu d’Aslem, avec Hamza ibn Amr el-Aslemi et Selema ibn el-Akra ; huit cents de la tribu de Mozeina ; quatre cents de celle de Soleim ; cinq cents fournis par les tribus d’ed-Dîl, Somra et Ghaffar ; sept cents par celles de Ghatafan, Aschja et Fezara, et quatre cents de la famille de Kaab ibn Amr : ceux-ci furent les derniers qui vinrent se joindre à Othman, au camp d’el-Djorf  situé à trois milles de Médine.

Othman fournit à ses frais mille chameaux pour servir de montures aux musulmans pauvres ; il donna aussi des chevaux pour le même objet ; ensuite il distribua des armes aux soldats, et il leur accorda une gratification : ceci se passait au mois de moharrem de l’année 27 de l’hégire (octobre 647 de J. C). Othman monta alors en chaire et exhorta les troupes à combattre pour la cause de Dieu ; il leur dit ensuite : J’ai mis à votre tête El-Harith ibn el-Hakem qui vous conduira auprès d’Abd Allah ibn Saad, lequel prendra alors le commandement, et maintenant je vous recommande à la garde de Dieu !

L’armée, étant arrivée en Egypte, fut renforcée par un corps considérable qu’Abd Allah ibn Saad avait rassemblé, et le nombre des combattants se trouva ainsi porté à vingt mille. Ibn Saad nomma alors Okba ibn Nafi son lieutenant en Egypte, et se mit en route lui-même avec les troupes.

HISTOIRE De la province d’Afrique et du Maghrib,traduite de l’arabe d’EN-NOWEÏRI

 

La mosquée de Dongola construite en 649 JC au Soudan, par le compagnon et général du califat rashidun et frère de lait du calife uthman ibn Affan, 'Abdullāh ibn Sa'ad ibn Abī as-Sarḥ radiALLAh anhu la première mosquée construite au Soudan nubien   en l'an 27 de l'hégire
La mosquée de Dongola qui fut une église et c’est la que ce rendis Abdallah ibn Sa’ad ibn Abi as-Sahr  radi Allah anhu en  647 JC au Soudan Nubien lors de la deuxième bataille de Dongola contre les forces chrétiennes nubienne.

 

(wikipedia bio) Abdullāh ibn Sa‘ad ibn Abī as-Sarh (arabe : عبدالله بن سعد بن أبي السرح) radi Allah anhu  est un général arabe du califat rashidun, issu de la tribu d’Amer, une famille koraïchite, frère de lait du calife Uthman ibn Affan radi Allah anhu. Il est gouverneur de l’Égypte musulmane de 645 à 656 et cofondateur de la première flotte musulmane avec Muawiya.

Secrétaire du Prophète Muhammad paix et bénédiction d’Allah sur lui à Médine, chargé notamment de rédiger la Révélation, Abd Allah apostasie. Il commet par la suite plusieurs crimes (meurtres des musulmans, vols, pillages de caravanes musulmanes…). Condamné à mort lors de la prise de La Mecque, il est gracié par le Prophète paix et bénédiction d’Allah sur lui sous l’insistance de Uthman.

Abd Allah prend part aux conquêtes des Arabes en Syrie, sous les règnes des califes Abou Bakr et Omar ; mais son nom n’apparait qu’après la conquête de l’Égypte par Amru ben al-As. Devenu gouverneur de l’Égypte, Amru envoie Abd Allah à la tête d’une première expédition en Nubie en 642, sans grands résultats.

Après l’assassinat d’Omar et l’avènement d’Uthman au califat, Amru est évincé et remplacé par Abd Allah ibn Saad comme gouverneur d’Égypte en 645. Abd Allah accroit considérablement les revenus du calife en Égypte.

En 647, à la tête d’une armée de 20 000 hommes, il s’empare de Tripoli, puis de Sbeïtla (à quelque 260 km au sud de Carthage). L’exarque de Carthage Grégoire est tué dans la bataille. Abd Allah fait de nombreux prisonniers qu’il libère contre une importante rançon puis se retire1. Il reçoit du calife le cinquième du cinquième du butin2.

De retour en Égypte, Abd-Allah ibn Saad participe avec sa flotte à une expédition contre Chypre conduite par le gouverneur de Syrie Muawiya (648-649). Les habitants doivent payer un tribut annuel de 7 200 dinars3.

En 651-652, il mène une seconde expédition en Nubie. Il assiège la ville de Dongola. L’église principale de la cité est détruite.

Mais devant l’incertitude des rapports de forces, un traité de réciprocité (le Bakt ) est signé entre l’Égypte musulmane et le royaume chrétien de Makuria, établissant la frontière à Assouan4. Le roi Kalidouroun s’engage à payer aux musulmans un tribut annuel de 360 esclaves en échange de céréales, d’étoffes, de chevaux et de vin d’Égypte5.

En 655, il remporte une victoire navale décisive en mer Égée sur l’empereur byzantin Constant II à la bataille des Mâts6.

Abd Allah se rend ensuite auprès le calife à Médine, pour l’aider dans sa lutte contre les partisans d’Ali. Il laisse en Égypte un de ses lieutenants, qui est chassé par Muhammad ibn Hudhaifa qui prend possession du pays pour Ali. Après l’assassinat d’Uthman, Abd Allah veut rentrer en Égypte mais en est empêché et doit s’arrêter à Ascalon ou à Ramlah, où il meurt en 656 ou 657 ou à Awjliya en Libye.

preview_html_m52574079sanctuaires de la ville Awjila qui Sahbi Galilée Abdullah Ibn Abi Sarh
Le tombeau daterais donc de 656 ou 657 JC

Notes et références

  1. Africa from the seventh to the eleventh century, par Ivan Hrbek, Unesco, Unesco. International Scientific Committee for the Drafting of a General History of Africa [archive] Éditeur James Currey Publishers, 1992 (ISBN 978-0-85255-093-9)
  2. La Grande épreuve, par Taha Hussein [archive] Éditeur Vrin, 2000 (ISBN 978-2-7116-0693-1)
  3. Soloi, par Jean Des Gagniers, Tam Tinh Tran [archive] Presses Université Laval, 1985 (ISBN 978-2-7637-7051-2)
  4. The Cambridge history of Egypt, par M. W. Daly, Carl F. Petry [archive] Cambridge University Press, 1998 (ISBN 978-0-521-47137-4)
  5. Les traites négrières en Afrique, par François Renault, Serge Daget [archive]
  6. Journal de la Société asiatique, Centre national de la recherche scientifique, 1826 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s