La dynastie arabe des Ziyadides de Zabid 819-1016 Yémén :

Publié le Mis à jour le

La dynastie des Ziyadides a Zabid 204-407 / 819-1016,  Zabid est l'une des villes côtières de la région de Tihama, dans l'ouest du Yémen, fondé par Muhamad Ibn Ziyad al-Umawi en 819 membre de la famille Omeyyade épargné par al-Mamun l'Abbasside
Mosquée de la ville de Zabid de la dynastie des Ziyadides /819-1016,  Zabid est l’une des villes côtières de la région de Tihama, dans l’ouest du Yémen, fondé par Muhamad Ibn Ziyad al-Umawi en 819 membre de la famille Omeyyade épargné par  le calife abbasside al-Mamun 

La dynastie Ziyadide était une dynastie arabe Sunnite de souche Qurayshite par les Banu Umayyah (Omeyyades) qui régna sur l’ouest du Yémen de 819 jusqu’à 1018 à partir de la capitale de Zabid . C’était le premier régime dynastique à exercer le pouvoir sur la plaine yéménite après l’introduction de l’islam depuis l’an 630 Jc.

Localisation de Zabid sur une carte de la subdivision culturel du Yémén
Localisation de Zabid sur une carte des zones culturelles du Yémén 

L’établissement de la dynastie 

Muhammad ibn Ziyad était un descendant de Ziyad, frère cadet du premier calife des Omeyyades Muawiya Ier . [1] En 814, il a été arrêté et amené à la cour abbasside du calife al-Ma’mûn en raison de son ascendance Omeyyade, mais sa vie a été épargnée. Il a simplement été placé sous surveillance et est devenu le protégé du ministre du calife le vizir al-Fadl Ibn Sahl . [2] Trois ans plus tard, une lettre du gouverneur du Yémen est arrivés à Baghdad ,  il ce plainait des attaques des tribus ash’arite et Akkite. le vizir Al-Fadl recommande au calife al-Ma’mûn d’envoyer Muhammad ibn Ziyad  ver le Tihama afin de supprimer les mutins. La situation était particulièrement critique puisque les Alides sous un chef appelé Ibrahim al-Jazzar  ont menacé de détacher le Yémen du contrôle Abbasside. Muhammad ibn Ziyad était alors un ennemi juré des Alides. [3] Après avoir effectué le hajj , Muhammad ibn Ziyad se dirigea vers le sud du Yémen avec une armée de soldats Khurasaniens (abna et arabes) et est arrivé en l’an 818. Il a combattu dans de nombreuses batailles contre les tribus rebelles et a gagné le contrôle des plaines  du Tihama  l’année suivante en 819. [4] 

Scène de marché aux esclaves, Zadib , Yémén tiré du livre arabe des maqamat d'al-Hariri , xiiie siècle Ère Abbasside
Scène de marché aux esclaves, à Zabid au Yémén tiré du livre arabe « al-Maqamat  » d’al-Hariri , 13e siècle Ère Abbasside

Extension géographique et la base économique :

Après ses victoires, Muhammad ibn Ziyad al-Umawi a été nommé émir du Yémen par le calife Abbasside al-Ma’mûn sa  tâche et  de retenir les ‘Alides et l’influence chiite. [5] Muhammad ibn Ziyad a établi une nouvelle ville comme capitale, Zabid. Elle a été construite avec une forme circulaire et situé à mi-chemin entre la mer et les montagnes. Elle était en mesure d’étendre son influence dans tout le Hadramawt et les parties des haute-terres du Yémen, tout en reconnaissant le califat Abbasside et sa suzeraineté. [6] L’historien  des zaîdites al-Umara énumère ses possessions incluant le Hadramawt, le Diyar Kindah, le Shihr , Mirbat d’Oman , Abyan , Lahij , Aden et les provinces maritimes au nord jusqu’à Hali, outre les hauts plateaux, al-Janad, al-Mikhlaf al-Ma’afir, Mikhlaf Ja’far, San’a , la région de Saada , Najran et Bayhan . [7] Cependant, les sources sont quelque peu obscures car l’historien arabe al-Hamdani affirme qu’une autre famille, celle des Banu Choura, qui avait le pouvoir dans le Tihama dans le courant du 9e siècle et ont été établis à Zabid. D’autres sources, affirme que Sanaa à continué à être régie par un gouverneur Abbasside jusqu’à 847. [8]

Sana'a au Yémén
Sana’a au Yémén

On sait peu sur la structure économique du royaume Ziyadid, mais l’historien al-Umara dit que la dynastie a été renforcée par un commerce international florissant. Le souverain a reçu les droits des navires en provenance d’Inde . De l’est venait des produits de luxe tels que le musc , le camphre , l’ambre gris , de bois de santal et de la porcelaine . De l’Afrique venait des esclaves éthiopiens et nubiens via l’archipel de Dahlak . Al-Umara mentionne également les taxes sur la collecte de l’ambre gris à Bab al-Mandeb et la côte sud, et sur ​​la pêche des perles . [9]

Vue sur des ancienne maisons de Zabid
Vue sur des ancienne maisons de Zabid

Règne indépendant

Pendant ce temps le règne abbasside dans l’Arabie était en dégénérescence. Après la fin violente du calife abbasside al-Musta’in  en 866, le deuxième souverain Ziyadide, Ibrahim ibn Muhammad, c’est mis a gardé les recettes fiscales pour lui-même et a adopté les « codes royaux ». Il a néanmoins continué à réciter la khutba au nom des Abbassides. Comme le pouvoir des Ziyadides avait tendance à se concentrer sur la plaine et les gouverneurs abbassides en montagne ils n’avait donc pas le soutien de leur base d’attache d’Irak, par l’isolement d’autres dynasties ont été établis. Les Yufirides  ont établi un Etat indépendant à Sanaa en 847 et ont forcé le souverain Ziyadide à tolérer leur domination en échange de le mentionner sur les pièces et dans la prière du vendredi, la Khotba hebdomadaire. Un imam de la secte chiite Zaydiyyah (zaîdite), al-Hadi ila’l-Haqq Yahya a établi une base de pouvoir dans les régions montagneuses du nord en 897; ce’était le début de l’imamat yéménite qui a éxister jusqu’en 1962. En outre la fin du 9e et au début du 10e siècle ont vu beaucoup d’agitation par  les missionnaires chiites Ismaéliens qui ont adhéré à la cause de l’imam fatimide (dont les descendants ont été plus tard pour califes en Ifriqiya et en Egypte). Zabid fut saccagée par les sectaires Qarmates , une branche de l’ismaélienne, en 904. [10] Sous le long règne de Abu’l-Jaysh Ishaq (r. 904-981), la dynastie Ziyadide connu un regain temporaire de quiétude . Toutefois, lorsque Abu’l-Jaysh étais alors vieillissant les régions extérieures ont commencé à sortir du giron Ziyadide. Vers la fin de son règne la zone entre Aden et et Sharjah est restée sous son contrôle. [11] Même à la fin de l’année 976, les revenus royaux s’élevait encors  à un million de dinars d’or . [12]

La Grande Mosquée de Zabid
La Grande Mosquée de Zabid

Érosion du pouvoir Ziyadide 

Les Yufirides ont de nouveau attaqué et brûlé en 989 la ville de Zabid. Toutefois, le mamelouk al-Husayn bin Salamah a réussi à sauver le royaume de l’effondrement complet. Il vainc les tribus montagnardes et restaure le domaine étatique des Ziyadides sur ses anciennes limites. Al-Husayn est rester dans les mémoires comme un régent juste et pleine d’entrain qui a fait creusé des puits et des canaux et tracer des routes et d’autres construction à travers le royaume Yéménite. Il gouverna jusqu’à sa mort naturel en 1012. [13] La face caché de la médaille est que les monarques Ziyadides avait  perdu leurs puissance effective après l’an 981 ce fut une succession de Mamelouks  qui détenait le pouvoir réel, et qui a longuement contribué à l’agitation politique. Après la mort d’al-Husayn, son esclave, l’eunuque Marjan, eu le pouvoir comme vizir . A leurs tour, ce sont  soulevé deux esclaves éthiopiens appelés Nafis et Najah qui ont reçu les hautes fonctions de l’état. Selon Kamal Salibi Suleiman , le dernier souverain Ziyadide a été assassiné en 1018 et fut remplacée par Nafis. [14] Nafis adopta les titres royaux, mais a été immédiatement contestée par Najah,  après une bataille il sortie victorieux contre Nafis et fonda la dynastie Najahide en 1022

La Grande Mosquée de Zabid
La Grande Mosquée de Zabid

Liste des dirigeants Ziyadid [15] 

  1. Muhammad ibn Ziyad (818-859)
  2. Ibrahim ibn Muhammad (859-902), fils
  3. Ibn Ziyad (902-904), fils
  4. Abu’l-Jaysh Ishaq ibn Ibrahim (904-981), le frère
  5. Abdallah ibn Ziyad ou Ishaq (. 981-c 1012), fils
  6. Ibrahim ou ‘Abdallah (c. 1012-1018), parent

    Références 

    1. ^ Eduard de Zambaur, Manuel de généalogie et de chronologie de l’histoire de l’islam (Hannover 1927), Tableau F.
    2. ^ Encyclopédie de l’Islam (Leiden, 2002), p. 572.
    3. ^ H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892),, pp 2-4, 219..
    4. ^ Ziyadids, GR Smith, L’Encyclopédie de l’Islam, Vol. XI, éd. PJ Bearman, T. Bianquis, CE Bosworth, E. van Donzel et WP Heinrichs, (Brill, 2002), p. 523.
    5. ^ CE Bosworth, The New islamic’s Dynasties, (Columbia University Press, 1996), 99.
    6. ^ CE Bosworth, Les nouvelles dynasties islamiques, p. 99.
    7. ^ H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892), p. 5
    8. ^ H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892), p. 219
    9. ^ H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892), p. 219 p. 8.
    10. ^ Stanley Lane Poole, The  Mohammadan Dynasties, (Elibron Classics, 2006), p. 90.
    11. ^ H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892),, pp 237-8.. Ash-Sharjah a probablement été située à quelque 50 kilomètres au nord de Luhayyah et n’a rien à voir avec Sharjah dans les présentes aux Emirats Arabes Unis .
    12. ^ CE Bosworth, Les nouvelles dynasties islamiques, p. 99; HC Kay, Yaman: Son début de l’histoire médiévale (Londres 1892), p. 8.
    13. ^ H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892),, p. 9.
    14. ^ Kamal Salibi Suleiman, A History of Arabia (Caravan Books, 1980), p. 108.
    15. ^  H.C. Kay, Yaman: Its early medieval history (London 1892). Une liste fut  publié dans Clifford Edmund Bosworth, Les nouvelles dynasties islamiques (Columbia University Press, 1996), p. 99, avec les noms et les dates suivantes: Muhammad bin Ziyad 818-859, 859-896 Ibrahim bin Muhammad, Ziyad bin Ibrahim 896-902, Ibn Ziyad 902-911, Abu’l-Jaysh 911-981, etc.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s