Muadh ibn Jabal radi Allah anhu :

Publié le Mis à jour le

L'épée du compagnon Muadh ibn jabal radi Allah anhu
L’épée du compagnon Muadh ibn jabal radi Allah anhu, conservé au musée du Topkapi d’Istanbul, Turquie.
Muadh ibn Jabal radi Allah anhu 

Mu’adh ibn Jabal, de son vrai nom Abu Abd al-Rahman Mu’adh ibn Jabal ibn Amr ibn Aws (arabe : أبو عبد الرحمن معاذ بن جبل بن عمرو بن أوس), était encore un jeune garçon lorsque le prophète Muhammad ( Sallallahu Allayhi wa sallam) commença à répandre le message de l’islam. Il était originaire de Médine et y resta la plupart du temps avec ce dernier. Il fut remarqué pour son intelligence, sa vivacité d’esprit, la beauté de sa récitation (ou bien l’art de la parole ?) et pour le fait qu’il restait très proche des gens.

Il est décrit comme un homme très séduisant. Ses yeux et ses cils étaient noirs, ses dents d’une extrême blancheur et ses cheveux étaient bouclés. La plupart des livres décrivant son apparence physique disent que si on le regarde, on est tout de suite abasourdi par sa beauté

Sa généalogie

Membre du clan Ansar

Sa naissance (-19 H)

Mou’adh Ibn Jabal (رضي الله عنه) naquit à Médine en -19 H.

Sa conversion

Tout jeune, Mou’adh (رضي الله عنه) embrassa l’islam grâce à MOUSHAB IBN OMAR

Son serment prêté au Prophète (صلى الله عليه و سلم)

La Grande mosquée de Dhammar au Yémén (632-634) date du califat d'Abu Bakr as-Sidiq radi Allah anhu (632 – 23 août 634), elle fut construite par Mu'ad ibn Jabal radi Allah anhu, selon le récit de l'historien kurde syrien Abu al-Feda al-Ayyoubi :"(..) Suivant al-Idrissi à deux journées de Sanaa sur la route de Dhamar est une montagne. Là est une deuxième mosquée bâtie par Moad fils de Djabal"  (Géographie d'Aboulféda, Volume 2, page 123; Par Abū al-Fidāʾ) et
La Grande mosquée de Dhammar au Yémén (632-634) date du califat d’Abu Bakr as-Sidiq radi Allah anhu (632 – 23 août 634), elle fut construite par Mu’ad ibn Jabal radi Allah anhu, selon le récit de l’historien kurde syrien Abu al-Feda al-Ayyoubi : »(..) Suivant al-Idrissi à deux journées de Sanaa sur la route de Dhamar est une montagne. Là est une deuxième mosquée bâtie par Moad fils de Djabal » (Géographie d’Aboulféda, Volume 2, page 123; Par Abū al-Fidāʾ) 

La seconde fois où les Ansar prêtaient allégeance au Prophète à al-‘Aqaba, Mou’adh (رضي الله عنه) fit partie du groupe composé de 72 membres qui prêtèrent serment d’allégeance au Prophète (صلى الله عليه و سلم). Cette  seconde fois où les Ansar prêtaient allégeance au Prophète à al-Aqaba, il y avait parmi eux Mouâdh ibn Jabal. Un jeune homme calme, au visage rayonnant, au regard charmant. C’était un Ansarite de la première heure. Mais, le trait qui le caractérisait le plus était sa science religieuse si vaste, à tel point que le Messager avait dit de lui : »De ma communauté, Mouâdh ibn Jabal est le plus connaissant du licite et de l’interdit. »

A son retour à Médine après la conclusion de ce pacte de fidélité, Mou’adh se mit à prêcher l’islam parmi son entourage. Grâce à lui, un nombre d’hommes -qui seront plus tard parmi les grands compagnons- adoptèrent l’islam, tel  : ‘Amr Ibn Al-Jamûh.

Son combat dans la voie de Dieu

Présent à Badr, il fut par la suite de toutes les expéditions.

Son enseignement

Après la conquête de La Mecque, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) y engagea Mou’adh comme enseignent et le chargea de transmettre l’islam aux gens et de leur apprendre le Coran.

De même, quand les souverains yéménites vinrent annoncer au Prophète (صلى الله عليه و سلم) leur conversion à l’islam et qu’ils lui demandèrent de leur assigner un précepteur, son choix tomba sur Mou’adh (رضي الله عنه) pour remplir cette mission, en le mettant à la tête d’une troupe de compagnons (رضي الله عنهم). Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) sortit, par lui-même, pour leur faire ses adieux et conseilla alors Mou’adh (رضي الله عنه), en disant  :

« Ô Mou’adh! Il se peut que vous ne me voyiez pas à l’année prochaine. Veuillez me rendre visite à ma mosquée et à mon tombeau.… « .

Mou’adh (رضي الله عنه) se fendit en larmes par crainte de la séparation d’avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم). En effet, celui-ci (صلى الله عليه و سلم) rendit le dernier soupir et ce fut sa dernière rencontre avec Mou’adh.

6) La mosquée al-Jannad à At Ta’izzīyah, Muḩāfaz̧at Ta’izz, au Yémen 630-631 JC construite par le compagnon Mua’ath ibn Jabal al-Khazraji radi ALLAH anhu
La mosquée al-Jannad à At Ta’izzīyah, Muḩāfaz̧at Ta’izz, au Yémen 630-631 JC construite par le compagnon Mua’ath ibn Jabal al-Khazraji radi ALLAH anhu

Après la mort du Prophète (صلى الله عليه و سلم)

Après le décès du Prophète (صلى الله عليه و سلم), Mou’adh (رضي الله عنه) revint du Yémen et fut de retour à Médine. Il fut profondément affligé et versa de chaudes larmes pour la mort du Prophète (صلى الله عليه و سلم).

En outre, il était doté d’une intelligence perspicace.

Quand le Messager le chargea d’une mission au Yémen, il lui dit : « O Mouâdh, avec quoi lu vas prononcer les jugements ? ? Avec le Livre de Dieu, dit Mouâdh ? Et si tu ne trouves pas dans le Livre de Dieu (avec quoi juger)… ? ? Je juge avec la Sunna de son Messager. ? Et si tu n’en trouves pas dans la Sunna de son Messager ? ? Je fais effort avec mon avis. »

Son allégeance au Livre de Dieu, ainsi qu’à la Sunna du Prophète , ne le désarmait nullement de l’initiative de son esprit raisonnable, ne lui voilait pas les innombrables faits dissimulés qui n’attendaient que leur mise en lumière.

Il est envoyé aux Banou Kilâb pendant le califat de ‘Omar (رضي الله عنه)

Quand le califat échut à ‘Omar Ibn Al-Khattâb (رضي الله عنه), celui-ci l’envoya aux Banû Kilâb pour trancher leur litige.

Abou Idris Al Khawalàni, paix à son âme, a dit : « Je suis entré une fois à la mosquée de Damas. Tout à coup je vis un jeune homme souriant que les gens entouraient. Quand ils étaient en désaccord sur une question ils recouraient à son arbitrage et adoptaient son opinion. Je me renseignai alors sur lui et l’on me dit : « C’est MOUHAD IBN JABAL  que Dieu lui accorde Sa satisfaction ».
Quand ce fut le lendemain, je partis à la mosquée de bonne heure, mais j’ai trouvé qu’il m’y avait déjà précédé. Je l’ai trouvé en prière. J’attendis qu’il terminât sa prière puis je me dirigeai vers lui.
Je le saluai et lui dis : « Par Dieu, je t’aime ».
Il dit : « Tu dis bien par Dieu? »
Je dis : « Oui, par Dieu ».
Il répéta : « Tu dis bien par Dieu? »
Je dis : « Oui, par Dieu ».
Il me saisit par le pan de mon manteau et m’attira à lui en me disant : « Réjouis-toi donc car j’ai entendu le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) dire : « Allâh le Très-Haut a dit : « Mon amour est acquis de droit à ceux qui s’aiment en Moi, qui se réunissent en Moi, se séparent en Moi et se font des cadeaux en Moi » ». (Màlik avec une chaîne authentique)

De plus, les témoignages à son sujet le disent doté d’un bon sens infaillible. Ibn Abdallah raconte qu’il s’était trouvé dans la mosquée, au début du khalifat d’Omar : « J’ai assisté, disait-il, à une réunion de plus d’une trentaine. Tous citaient des hadiths du Messager . Dans le groupe, il y avait un jeune homme rayonnant, à la voix attrayante. Il était le plus jeune. Quand ses compagnons doutaient d’une chose sur un hadith, ils le consultaient. Alors, ce jeune leur donnait son avis. Et puis, je me suis rapproché de lui et je lui ai demandé qui il était. Il m’a répondu : « Je suis Mouâdh ibn Jabal. »

Quant à Chahr ibn Haouchab, il avait dit : « Quand les compagnons du Messager citaient des hadiths en présence de Mouâdh ibn Jabal, ils le regardaient avec une crainte respectueuse. » Mouâdh obtint ce savoir si considérable dans sa jeunesse. D’ailleurs, il ne vécut pas longtemps, puisqu’il mourut à l’âge de 33 ans durant le règne d’Omar ibn al-Khattab radi Allah anhu.

6) La mosquée al-Jannad à At Ta’izzīyah, Muḩāfaz̧at Ta’izz, au Yémen 630-631 JC construite par le compagnon Mua’ath ibn Jabal al-Khazraji radi ALLAH anhu
La mosquée al-Jannad à At Ta’izzīyah, Muḩāfaz̧at Ta’izz, au Yémen 630-631 JC construite par le compagnon Mua’ath ibn Jabal al-Khazraji radi ALLAH anhu

Mouâdh était généreux. Quand on lui demandait une chose, il la donnait de tout coeur. Sa générosité était telle qu’il était resté sans fortune. A la mort du Prophète , il revint du Yémen où il enseignait l’Islam aux musulmans.

Puis, il émigra en Syrie où il s’occupa également de l’enseignement religieux. Mais, à la mort de l’Emir du pays : son amiAbou Oubayda, qu’il remplaça à la tête de l’émirat, après avoir été nommé par le khalife Omar . Il ne passa pourtant que quelques mois à ce poste, puisqu’il fut rappelé à Dieu.

Son séjour parmi les concitoyens d’Ach-Châm puis de Palestine pour leur apprendre le Coran

Sous le califat de ‘Omar aussi, le gouverneur d’Ach-Châm, Yazîd Ibn ABOU SOUFIANE envoya demander à OMAR  (رضي الله عنه) un précepteur pour ses sujets. ‘Omar convoqua alors Mou’adh Ibn Jabal, ‘Oubâda Ibn As-Sâmit, ABOU AYYOUB , AL ANSARI  Ubay Ibn Ka’b et ABOU DARDA et leur dit  :

« Vos coreligionnaires à Ach-Châm me demandent de leur assigner un précepteur pour apprendre le Coran et s’instruire dans la religion. Aidez-moi donc que Dieu vous accorde Sa miséricorde dans le choix de trois parmi vous. Veuillez procéder par tirage au sort, ou bien je désignerai par moi-même trois parmi vous ».

– « Et pourquoi tirons-nous au sort?, répondirent-ils, Abou Ayyûb est âgé, Oubay est malade et il ne reste que nous trois ».

– « Commencez, vous trois, par Hams et quand vous serez rassurés sur l’état de son peuple, quittez-la en y laissant l’un de vous. Puis, que le second se dirige vers Damas tandis que lautre, vers la Palestine ».
Les trois se dirigèrent donc vers Hams où fut laissé ‘Ubâda Ibn As-Sâmit. Tandis que Aboû Ad-Dardâ se rendit à Damas et Mou’adh Ibn Jabal en Palestine.

La tombe de Muadh-ibn-Jabal radiAllah anhu, Syrie
La tombe de Muadh-ibn-Jabal radiAllah anhu, Jordanie (Sham)

Sa mort (33 ans)

Mou’adh (رضي الله عنه) resta en Palestine jusqu’à ce qu’il fut atteint de la peste. A l’article de la mort, il se mit à dire : « Ô mort! Soyez la bienvenue! Tel un visiteur qui vient après une longue absence et un être cher qui arrive après un profond désir ».
Il se mit à regarder la voûte céleste, puis dit  : « Mon Seigneur! Vous savez parfaitement que je n’ai jamais aimé l’ici-bas ou désiré la longévité pour y planter des arbres ou y faire couler des fleuves, mais plutôt pour accomplir le jeûne pendant les journées les plus torrides, passer les nuits à faire des dévotions et se presser autour des savants qui tiennent les cercles de rappel. Veuillez recueillir mon âme comme Vous Vous recueillez les âmes croyantes ». Puis, il rendit le dernier soupir.


Ses mérites

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit aussi : « Faîtes-vous réciter (ou enseigner) le Coran par quatre individus : ABDALLAH IBNMASOUD , Sâlim l’affranchi d’Abou Houdhayfa, Oubay Ibn Ka’b et Mu’âdh Ibn Jabal ». (Al-Boukhâri)

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui rendit hommage, en disant  : « Mou’adh Ibn Jabal est celui parmi les membres de ma Communauté qui sait parfaitement distinguer le licite de l’illicite ». (At-Tirmidhî et Ibn Mâja).

Selon Mou’had (رضي الله عنه), le MESSAGER D’allah (صلى الله عليه و سلم) le saisit une fois par la main et lui dit : « Ô Mou’àdh! Par Dieu, je t’aime ».

(ABOU DAWOUD Et An-Nasâi)

‘Omar dit sur le lit de mort : « Si Mouâdh Ibn Jabal était vivant, je l’aurais désigné à ma succession. Et, quand je me présenterai devant Dieu et qu’il me demandera : « Qui as-tu désigné au commandement de la communauté de Mohammad ? » je dirai : « J’ai désigné Mouâdh Ibn Jabal. C’est que j’avais entendu le Prophète dire : « Le Jour de la résurrection, Mouâdh Ibn Jabal sera l’imam (le dirigeant) des savants ».

Ibn Mas’oud avait dit de lui : « Nous comparions Mou’âdh au (prophète) Ibrahim ».

Chahr Ibn Haouchab, avait dit : « Quand les compagnons du Messager citaient des hadiths en présence de Mouâdh Ibn Jabal, ils le regardaient avec une crainte respectueuse ».
source :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s