Al-Rabadha , la ville d’Abu Dhar al-Ghifari radi Allah anhu :

Publié le

ArRabadha est est une ancienne ville ancienne arabe islamique située sur la route du pèlerinage qui relie Al-Koufa en Irak et la Mecque (Arabie Saoudite). Il se trouve à environ 200 km à l'est de la médina
Ar-Rabadha est est une ancienne ville ancienne arabe islamique située sur la route du pèlerinage qui relie Al-Koufa en Irak et la Mecque (Arabie Saoudite). Il se trouve à environ 200 km à l’est de la médina

Al-Rabadha (arabe الربذة) est une ville dans Arabie Saoudite située à quelque 200 km au nord-est de Medina sur la route du pèlerinage de Koufa à la Mecque, connu comme sous le de « Darb Zubaydah », la ville est également connue comme le lieu ou le compagnon Abu Dharr al-Ghifari radi Allah anu passa sa dernière année (Mort en32 H,  652-3 jc) , il y fabriqua une mosquée, qui est l’une des plus vieille au monde , description selon Encyclopédie de l’Islam Brill, « ancien établissement islamique en Arabie occidentale, de nos jours essentiellement site archéologique marqué par la birka, ou bassin d’Abū Salīm. Il se trouve sur le piémont oriental de la chaîne de montagnes du Ḥid̲j̲āz, à quelque 200 km à l’Est de Médine. Aux premiers temps de l’Islam, il se situait sur la principale route du pèlerinage de Kūfa en ʿIrāḳ à la Mecque, connue par la suite sous le nom de Darb Zubayda , et offrant aux pèlerins des facilités comme la nourriture et l’eau potable. Aujourd’hui, la région est verdoyante la plus grande partie »  (.)

Jundub ibn Junadah (Arabe: جُندب بن جَنادة), plus connu sous le nom de Abu Dhar al-Ghifari (radi Allah anhu) était un sahabi appartenait à la tribu des Banu Kinanah. Il mourut ici à al-Rabadha, il  faisait partie des muhajirun, ceux qui avaient émigré pour la cause de l’Islam.

L’Apôtre d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) dit « C’est Abu Dhar. Et en effet tous ceux qui étaient présents s’être tenus longtemps à regarder l’impatience de savoir qui c’était s’écrièrent tout d’un coup!!; Par Dieu c’est Abu Dhar lui même. L’Apôtre de Dieu (paix et bénédiction d’Allah sur lui) dit « Que Dieu fasse miséricorde à Abu Dhar il marche seul il mourra seul il ressuscitera seul »

Cette Prophétie fut accomplie, la seconde circonstance. Il arriva la suite par le Décret de Dieu qu’Abu Dhar fut banni et envoyé en exil par le Khalife Othmân à Al Rabdha il fut surpris en chemin d’une maladie dont il mourut. Comme il n’avait avec lui que sa Femme et son Valet lorsqu’il se sentit près de sa fin il leur dit « Dès que je serai mort lavez moi et  enveloppez moi d’un suaire ensuite exposez mon corps sur le bord du chemin en un lieu éminent et  vous direz au Passant Voila:  » Abu Dhar Compagnon de l’Apôtre de Dieu (paix et bénédiction d’Allah sur lui)  aidez nous à Ensevelir »

Quand il fut mort ils firent comme il leur avoir commandé et à peine avaient ils tout accompli qu’Abd Allah fils de Masud qui revenait d’Irak avec un grand cortège de ses compagnons passa par l’endroit où l’on avoir exposé le corps d’Abu Dhar. A la vue là-bas d’une dame et d’un enfant près d’un corps étendu, il réorienta sa monture. Les autres firent comme lui. Dès qu’il arriva, il reconnut vite le corps inerte de son compagnon. Il fondit alors en larmes, avant de se rapprocher de la dépouille.. Mais un moment après le valet d’Abu Dhar s’approcha et lui dit les même paroles que son Maître lui avoir commandé de dire. Aussitôt Abd Allah se jetant à terre versa des larmes en disant  : »Ce que lui prophétisa autrefois l’Apôtre de Dieu se trouve présentement vérifié. Tu marcheras seul tu mourras seul tu ressusciteras seul » Abd Allah et ses Gens descendirent aussi de cheval et rendirent au mort les derniers devoirs ils l’enterrèrent au lieu même qui fut appelé « Al Rabadha ».

Le Messager d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui)   avait dit cela lors de l’expédition de Tabuk, en l’an 9 de l’Hégire. 20 ans avant ce jour-là. Lors de ce déplacement, Abu Dhar était resté loin derrière l’armée musulmane, à cause de son faible chameau, si bien que son absence avait été remarquée. Puis, après s’être convaincu de l’incapacité de sa monture à continuer le voyage, il avait repris le chemin, à pied. Il avait alors rattrapé ses compagnons le lendemain, quand ces derniers s’étaient arrêtés pour une pause.

Lorsque le Messager de d’Allah (paix et bénédiction d’Allah sur lui) l’avait vu s’avancer seul, il avait dit : « Dieu accorde sa miséricorde à Abou Dhar! il marchera seul, il mourra seul et il sera ressuscité seul. »

Site Rabza archéologie islamique MOUSQ1.jpg

Abu al Feda dans sa Géographie explique que la ville est voisine de Médine, et  que « c’est à Al Rabadha où l’on voit le Tombeau d’Abu Dhar le Gafârite »

Description du site selon le journal Marocain al-Bayyane : « Dès l’époque du Prophète (Paix et bénédiction d’Allah sur lui), elle fut érigée en zone de pâturage protégé, affectée à l’élevage de chevaux nécessaires aux troupes musulmanes. A la mort du Prophète, plusieurs de ses compagnons y résidèrent. Rabadha vit venir à elle les collecteurs de hadiths en quête de transmetteurs fiables parmi les descendants des compagnons qui y résidaient. Le Calife Harûn al-Rashid (786 – 809) s’y arrêtait avec sa suite lorsqu’il accomplissait le pèlerinage. On estime que vingt mille pèlerins, en marche vers La Mecque, s’arrêtaient chaque année dans Rabadha. Cette route prit le nom de Dar Zubeida en raison des travaux effectués par l’épouse du Calife, notamment l’aménagement d’une source pour rendre service aux pèlerins. (..).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s